Affaire interpellation de la femme de Léhady Soglo: La Police a fait économie de vérité

548

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Suite à l’allure qu’a prise l’affaire interpellation à l’aéroport d’Orly de dame Myriam Kamara, épouse Léhady Soglo, la Police a fait une sortie pour donner sa version des faits. Version qui lui aurait été servie par le Bureau central Interpol Paris. Il en ressort, selon la Police, que ce que les gens ont appelé interpellation ne serait qu’un contrôle de routine auquel sont généralement soumis tous les voyageurs. Certes, mais dans sa logique de montrer qu’il ne s’agit en fait que d’une affabulation, la Police a oublié de dire si, oui ou non, il existe bel et bien un mandat d’arrêt international en l’encontre de dame Myriam Soglo. Au cours de quel contrôle de routine, la police conduit une personne au poste de police de l’aéroport pour lui signifier qu’un mandat d’arrêt international a été émis contre elle ? Si la Police tient tant à montrer qu’elle n’est pas instrumentalisée à des fins politiques, qu’elle situe le peuple sur les poursuites enclenchées contre les personnalités qui étaient présentes au domicile du maire Léhady Soglo, le 28 juillet 2017. Parce que telles que les choses se passent avec ruse et rage, les mêmes personnes courent le risque de se voir humiliés dans un aéroport ou ailleurs par un mandat d’arrêt sorti d’on ne sait où, chaque fois qu’ils prendront publiquement position contre la gouvernance de la Rupture. La seule vérité qu’il convient de retenir de toute cette histoire, c’est qu’on a sciemment empêché une personne de se rendre aux obsèques de son père. Et il se fait qu’il s’agit d’un membre de la famille Soglo.

- Advertisement -

M.M

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite