Cedeao/Réunion des Directeurs généraux du patrimoine culturel: Le retour des biens culturels dans leurs pays d’origine préoccupe

451

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Le Myosotis Hôtel de Cotonou abrite du 9 au 11 avril 2019, la réunion technique des Directeurs généraux du patrimoine culturel des Etats membres de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao), sur la restitution des biens culturels africains à leurs pays d’origine. Les travaux se déroulent sous la houlette du ministre béninois de la culture Oswald Homéhy.

La rencontre est consacrée à l’élaboration d’un “Plan d’actions régional 2019-2023 pour le retour des biens culturels dans leurs pays d’origine”. Il sera question pour les participants pendant les trois jours de réflexion, de définir un mécanisme pour arriver vers un objectif de retour vers les pays d’origine du patrimoine culturel des pays africains hors du continent, afin de reconstituer le patrimoine culturel régional. En effet, en 2016, sous le leadership du président Patrice Talon, le gouvernement béninois a entamé un processus courageux et audacieux de demande de restitution des biens issus de son unique et riche patrimoine culturel historique. Ce processus a abouti à la décision inédite du Président Macron et de son gouvernement déjà dans son Discours fondateur de Ouagadougou le mardi 28 Novembre 2017 puis suite à la réception du rapport de la Commission Bénédicte Savoy-Felwin Sarr, qu’il a bien voulu mettre sur pied pour connaître de la question. La rencontre permettra donc aux participants, d’élaborer sur la base du document qui leur sera soumis et à travers des propositions concrètes, le Plan d’action régional à court, moyen et long terme, avec une répartition des responsabilités aussi bien au niveau des États qu’au niveau de la Communauté. Les résultats qui en seront issus, seront examinés par la réunion des ministres de la culture prévue pour se tenir en mai 2019, avant que le document soit soumis aux Chefs d’Etats et de gouvernements en juin 2019.
A la cérémonie d’ouverture, le commissaire Education, science et culture de la Cedeao, le professeur Leopoldo Amado a rendu un hommage tout particulier au président de la République du Bénin, Patrice Talon, pour ses efforts engagés pour la valorisation de la culture africaine en général et de la culture béninoise en particulier, à travers son implication personnelle pour la restitution des biens culturels africains dans leurs pays d’origine. Il a par ailleurs de félicité une fois de plus les démarches déjà entreprises par certains États, que l’action commune régionale viendrait renforcer. Il a fini ses propos en exhortant les participants à faire des propositions permettant une action régionale conséquente, sans pour autant ternir les efforts déjà engagés. Pour le représentant résident de l’Uemoa au Bénin, Komlan Agbo, agissant au nom du président de la commission, le choix du Bénin pour abriter les assises n’est pas un fait du hasard car à l’en croire, à l’origine de la démarche du retour des biens culturels se trouve le Chef de l’Etat béninois, Patrice Talon. Il a salué ses qualités d’homme de vision et d’audace. Et selon les propos ministre béninois de la culture Oswald Homéky, le processus de restitution du patrimoine africain n’est pas une victoire du Bénin, mais plutôt une reconnaissance des efforts des dirigeants africains, conscients des enjeux politiques et des valeurs culturelles et identitaires fortes de ce patrimoine. Il souhaite donc que des propositions et résolutions concrètes puissent être formulées et soumises à la décision des ministres de la culture de l’espace.
Thomas AZANMASSO

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite