Après sa démission de la présidence de l’Upmb : Kpochémè passe le témoin à Zakiath Latoundji

785

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

L’Union des professionnels des médias du Bénin (Upmb) change de président. Ceci, à l’issue d’une cérémonie de passation de charge à la Maison des médias à Cotonou, hier lundi 8 avril 2019. Zakiath Latoundji conduira donc l’Union jusqu’au prochain renouvellement de son bureau dirigeant, en remplacement de Franck Kpochémè qui a démissionné.

 

- Advertisement -

C’est désormais officiel. Franck Kpochémè n’est plus le président de l’Upmb. A quelques cinq mois de la fin de son second et dernier mandat de trois ans, il a laissé son fauteuil à  sa vice-présidente Zakiath Latoundji. Devant les membres du bureau de l’Upmb et d’autres acteurs des médias, le président sortant a dévoilé la raison principale ayant sous-tendu sa démission. «  Théoriquement, mon mandat devrait prendre fin le 5 septembre 2019. Mais il se fait que pour des ambitions que je nourris au niveau de la prochaine mandature de la Haac qui doit être installée le 21 juillet 2019, je dois démissionner. Le code qui régit ces organisations dispose en son article 41 que lorsque la commission électorale est mise en place, 72 heures après, tous ceux qui occupent des positions au niveau de nos associations doivent pouvoir donner leur démission. Donc la commission a été installée depuis le 28 dernier, et la semaine passée j’ai notifié ma démission à la première vice-présidente Zakiath Latoundji que j’ai priée de bien vouloir la transmettre au bureau de l’Upmb et à tous les militants qui m’ont accordé leur confiance et qui s’attendaient à ce que je vienne leur faire le bilan en juillet / août  2019, à l’occasion de notre Assemblée générale statutaire (…) », a expliqué Franck Kpochémè. Il n’a pas manqué de revenir sur certaines actions fructueuses menées au cours de ses mandats. Lesquelles actions sont entre autres selon lui, l’uniformisation du code de l’information et de la communication en République du Bénin, la suppression des peines privatives de liberté en cas de délit de presse et la spécialisation des journalistes qui à l’entendre, devra être poursuivie par la nouvelle présidente, pour le bonheur des journalistes béninois. La première vice-présidente devenue désormais présidente a, à son tour, pris la parole pour remercier son président démissionnaire pour d’après elle, son attachement au respect des textes qui ont conduit à sa démission. « Je voudrais rassurer le président que la nouvelle corde sera tressée au bout de l’ancienne. Je profite aussi de l’occasion pour inviter les autres acteurs des médias à rejoindre l’Union pour qu’ensemble, nous formions une organisation plus grande et respectée. Je souhaite donc bonne chance au président Kpochémè, je lui souhaite pleins de succès dans ses prochaines luttes et tout le bureau est avec lui », assure Zakiath Latoundji. La signature, l’échange de documents, suivis des mots de considération et d’encouragement de l’actuel président du Conseil national du patronat de la presse (Cnpa), Germain Leha, à l’endroit du président sortant et de la présidente entrante, ont clôturé la cérémonie.

 

Janvier GBEDO (Stag)

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite