Baromètre Matin Libre (du 29 Mars au 04 Avril 2019)

1 191

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

EN HAUSSE

Jean-Baptiste Elias

Le président du Fonac n’est pas pour des élections sans aucun parti de l’opposition. Dimanche dernier, sur Radio Tokpa, Jean-Baptiste Elias a affirmé que la plupart des députés Bmp qui appellent au respect des lois querellées n’ont pas respecté les textes sur la déclaration de leurs biens. Il a invité le chef de l’Etat à ne pas suivre les ‘’faucons’’ qui n’ont autre objectif que de retourner au Parlement.

L’Opposition

Au moment où elle était le plus attendue, l’opposition a lancé un mot d’ordre de mobilisation pacifique contre son exclusion du processus électoral. Elle a su taire ses divergences pour parler d’une même voix.

Nicéphore Soglo

Nicéphore Soglo invite le peuple béninois à rester debout pour barrer la voie à toute remise en cause des acquis de la conférence nationale. Faisant le point de sa deuxième rencontre avec Patrice Talon, l’ancien chef d’Etat a avoué son malaise quand il s’est rendu compte que ce dernier n’a pas honoré les engagements pris devant lui et qui devraient contribuer au dégel de la crise préélectorale.

Social Watch

L’organisation de société civile et sa présidente Blanche Sonon ne démordent pas. Malgré la décision de poursuite du processus électoral prise par le gouvernement, Social Watch continue d’exiger des élections inclusives. Son message : « Monsieur le président de la République, le peuple exige des élections législatives avec les partis de l’opposition », circule sur les réseaux sociaux.
.

Stan Tohon

Décédé le 26 février dernier, c’est ce samedi 06 avril que le roi du Think Système sera conduit en sa dernière demeure. Mais avant, un hommage mérité lui sera rendu toute la journée de ce vendredi au palais des sport du Stade de l’Amitié Général Mathieu Kérékou. Pendant quelques heures, les Béninois oublieront les querelles politiques de l’heure pour aller saluer la mémoire de celui qui a toujours été aux côtés du peuple pendant toute sa carrière musicale. Salut l’artiste !

EN BAISSE

Jean-Michel Abimbola

Il est farouchement engagé pour la tenue d’élections exclusives. Jean-Michel Abimbola a réussi à obtenir la signature d’une trentaine de ses pairs au bas de la déclaration du Bmp qui suspend toute recherche de consensus. C’est à croire qu’en cas d’élections inclusives, cet ancien ministre de Boni Yayi n’a aucune chance de retourner au Parlement.

Joseph Gnonlonfoun

C’est lui qui a porté la parole des présidents des Institutions. Alors qu’il n’a rien fait pour la recherche du consensus, Joseph Gnonlonfoun a rendu publique une déclaration controversée qui constate l’absence de consensus et qui demande la poursuite du processus pour des Législatives à bonne date.

Bruno Amoussou

Bruno Amoussou a invité les militants de l’Union progressiste à se tenir prêts pour aller aux urnes le 28 avril prochain. Le président de l’Up cautionne l’exclusion de l’opposition. On a du mal à reconnaître celui qui, sous Yayi, défendait les principes démocratiques.

Patrice Talon

Le chef de l’Etat fête demain 3 ans d’exercice du pouvoir d’Etat dans un contexte de tension sociale suite à l’exclusion de l’Opposition des Législatives du 28 avril. Pour beaucoup, sur le chantier de la préservation des acquis démocratiques, le bilan n’est pas reluisant.

Oswald Homeky

Créateurs d’œuvres et d’esprit, artistes et acteur culturels sont tous remontés contre leur ministre de tutelle. Réunis au sein de leur syndicat le G113, ils ont lancé un ultimatum de trois jours à Oswald Homeky pour trouver une solution à leurs problèmes. Ils dénoncent le fait que le Fac soit dépouillé de ses attributions, la non opérationnalisation des directions sous tutelle et surtout le non paiement à ce jour des artistes qui ont presté dans le cadre du Fitheb.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite