Première édition du tournoi Ping Docteurs : Amir Adou et Ziadath Akadiri vainqueurs

523

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

La maison des jeunes de l’Unafrica de Cotonou a abrité samedi 30 mars 2019,  la première édition du mini-tournoi  de tennis de table dénommé «Ping Docteurs». Une compétition réservée à la catégorie des moins de 21 ans. Au terme de la compétition, Amir Adou chez les garçons et Ziadath Akadiri au niveau des filles sont les grands vainqueurs de cette première édition.

Désormais instauré pour être joué à la fin de chaque trimestre, le mini-tournoi «Ping Docteurs» a pour objectif de jauger et d’évaluer  le niveau des pongistes béninois des moins de 21 ans. Venus de Porto-Novo, de Cotonou et d’Akassato, les pongistes ont donné le meilleur d’eux-mêmes. Mais, au finish, seuls les plus méritants sont montés sur la plus grande marche du podium. Chez les jeunes filles, la hiérarchie a été respectée. En finale, la championne en titre du Bénin Ziadath Akadiri a pulvérisé par trois sets à zéro (11-07 ; 11-08 ; 11-09) Chancia Lima. «Je l’ai toujours battue lors des finales. Avant, je la gagnais difficilement. Mais cette fois-ci, avec les conseils de mon coach, je lui ai donné  3 sets à 0», dira Ziadath Akadiri. Pour elle, son secret est le travail. Christellia Domingo et Hamkilath Gafarou ont complété le podium. Idem du côté des garçons. Car, Amir Adou, champion du Bénin dans cette catégorie a été sacré vainqueur. En finale, Amir Adou n’a pas fait de détails devant Mouyassi Gafarou, battu par trois sets à zéro (11-08 ; 11-08 ; 11-07). Jean Baptiste Hounsa et Tiburce Houinato sont respectivement 3e et 4e. «Cette initiative est une idée de notre grand-frère Chakirou Latoundji qui a voulu nous accompagner», a confié Ferdinand Sounou, président de la Fédération béninoise de tennis de table (Fbtt). Pour le président, c’est un tournoi important pour cette catégorie et il est important d’y associer les autres pongistes de l’intérieur du pays. C’est pourquoi, il a fait appel à tous les amoureux de la petite balle afin qu’ils puissent emboiter le pas à Chakirou Latoundji, qui a pris le pari d’organiser cette compétition à chaque fin de trimestre.

A.F.S.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite