Implication de la femme dans les actions de développement : L’Ong Fed s’y penche à travers un forum de réflexion

191

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Mois de mars, mois dédié à la femme à travers la Journée internationale des droits de la femme (Jif), l’Ong Fed n’a pas voulu passer sous silence la célébration de cette édition 2019. Elle n’a pas non plus voulu en faire un événement festif ou de réjouissance populaire, mais plutôt de réflexion. À cet effet, elle a organisé, vendredi 22 mars 2019 à Cotonou, un Forum collaboratif de réflexion autour du thème ” Let’s meet and talk for… ”.  Ladite rencontre qui a eu lieu à l’Infosec, a bénéficié du soutien du Pnud.

Cette année, l’invite des Nations unies autour de la Jif, est ” penser équitablement, bâtir intelligemment, innover pour le changement ”. Mais à en croire la présidente de l’Ong Femmes engagées pour le développement (Fed), ces vœux ne pourraient se réaliser si les perceptions sur la femme ne changent. ” Si aujourd’hui nous pouvons nous réunir autour de la Journée internationale des droits de la femme, c’est parce que des femmes et des hommes, à une certaine époque, se sont tenus la main pour obtenir l’équilibre du droit sur les inégalités apparentes”, a fait savoir Raimath Djibril Moriba. Fort de cela, elle estime qu’ ” il urge enfin que l’action et le positionnement de la femme soit une réalité pour assurer intégralement son émancipation”. Pour ce faire, il faut changer la perception des citoyens sur l’implication de la femme dans les actions de développement. ” C’est d’ailleurs dans cet esprit de volonté de changer d’opérer des changements qualitatifs que s’inscrit ce forum de réflexion qui réunit des femmes et des hommes capables d’apporter leurs touches rationnelles pour l’élévation du débat et pour le bien-être des femmes de notre communauté ”, précise Raimath Djibril Moriba, présidente de l’Ong Fed.

De façon pratique, l’atelier, fait de communications et de partages d’expériences s’est penché sur trois thèmes à savoir : le militantisme de la femme dans le social, le militantisme de la femme dans l’entreprise et le militantisme de la femme en politique. Initialement prévus pour être développés respectivement par Marielle Degboe, présidente régionale du Roajelf pour les 15 pays de la Cedeao, Mariam Djaouga, Directrice générale de l’Agence Mamou Voyages et Dr Sedami Medegan Fagla, membre du parti Union progressiste, ce sont finalement les deux premières qui se sont consacrées à l’exercice. Après cela, les participants se sont répartis dans des ateliers pour peaufiner les réflexions assorties d’un rapport à déposer au Pnud et à d’autres partenaires.

Une dizaine de jeunes s’engagent aux côtés de l’Ong Fed

 

Entre temps, au cours de l’atelier, une dizaine de jeunes, femmes et hommes, ont été officiellement reçus au sein de l’Ong Fed. Ceci, après un long processus de renforcement de capacités. En prêtant serment, Ils se sont engagés à travailler avec l’Ong Fed pour la cause féminine.  La présidente de l’Ong, Raimath Djibril Moriba, avant de les renvoyer à leurs missions, leur a rappelé le code de bonne conduite  de l’ Ong Fed tout en leur remettant un kit de documents constitués entre autres d’attestation, du Statut et Règlement intérieur de l’Ong.

 

MM

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite