Don de sang par les bénévoles : L’Ants méprise les donneurs

930

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Désenchantement, indignation, démotivation. Ce sont, entre autres, les sentiments qui ont animé les initiateurs et donneurs bénévoles de sang le vendredi dernier à la ferme de la Faculté des sciences agronomiques (Fsa) de l’Université d’Abomey-Calavi (Uac). A ce lieu, le forum Whatsapp Infos collectées, sous la houlette de l’agro-nutritionniste, président de l’Ong Fnsa, Fiacre Alladaye, avait donné rendez-vous au monde estudiantin et e-citoyens pour offrir de leur sang afin de contribuer à pallier la pénurie observée en saison pluvieuse. Mais, que ne fut la surprise des uns et des autres quand l’Agence nationale pour la transfusion sanguine (Ants) n’a diligenté qu’un seul technicien pour la collecte à l’Uac. «Comment peuvent-ils envoyer un seul technicien pour le prélèvement sur le campus !», s’indigne l’agro-nutritionniste. Pire, seulement 50 fiches ont été apprêtées aux dires de l’agent. Quand on sait qu’il s’agit de la plus grande Université du Bénin; quand alors, la mémoire renvoie tous les souvenirs des sacrifices consentis pour une mobilisation efficiente et que l’agence chargée d’accompagner l’initiative en vienne à tout saboter, la déception ne peut être que grande. A 12h, confie Fiacre Alladaye, il, le technicien, a commencé par renvoyer les donneurs sous prétexte qu’il est seul et que le reste du personnel est sur d’autres lieux pour la même cause. «Il y a plein de donneurs et on leur dit qu’on ne peut plus faire le prélèvement à cause de l’heure alors qu’il n’y a même pas soleil», renseigne-t-il par ailleurs. Le même comportement, déplore le nutritionniste, s’était produit au stade en novembre dernier où, déjà à 14h, les agents, arguant que le soleil est vif, ont décidé de mettre fin à l’opération. Ceci, malgré encore la présence de nombreux donneurs. Pourtant, on crie sur tous les toits qu’il y a pénurie de sang. On ne cesse de faire croire que l’Ants a besoin de donneurs bénévoles. Comment expliquer alors cette négligence et passivité de l’Agence? Entre la parole et les actes, le paradoxe est bien flagrant. On a peut être sous-estimé la capacité de mobilisation des initiateurs. Diantre! que peut bien vouloir chercher un forum Whatsapp dans une affaire de don de sang? Seulement, quand on alimente de telles considérations, on ne peut que tomber dans les travers comme ce fut le cas ce vendredi. L’Ants a, aussi, certainement sa politique de collecte que les initiateurs du don de sang, eux, ignorent. Elle sait où et quand trouver ses bénévoles. Seulement, à l’œuvre depuis des lustres, l’artisan peine à convaincre. Orou Bagou Yorou Chabi doit rééduquer le capital humain dont-il a hérité. Mais rappelons-le, à Porto-Novo, en juin 2018, malgré la forte pluie de ce samedi, l’équipe déployée a tenu bon jusqu’à 17h et a pu satisfaire tous ceux qui ont fait le déplacement. Pendant ce temps, à Cotonou et Abomey-Calavi, on se la joue bien les capricieux.

Encore de l’espoir pour parer les décès liés aux pénuries du produit

 

Telle qu’annoncée, la troisième phase de la campagne de don de sang initiée par le forum Whatsapp Infos collectées (Ic) pour marquer ses 04 ans d’existence a été effective. A l’arrivée, 68 poches de sang ont été collectées. Il est noté, respectivement, 38 poches à l’Uac et 30 au stade Mathieu Kérékou. L’évènement du vendredi aurait considérablement agi sur le rendez-vous du samedi. Encore que ce jour aussi, seul, un technicien était aux services des donneurs.  ‘’E-citoyens faisons du don de sang notre nouvelle expérience’’. Cette campagne se poursuivra-t-elle? L’interrogation reste toute posée. En effet, à écouter l’administrateur principal du forum, Anicet Semassa, la démotivation a gagné les cœurs. «Je me demande si réellement, il y a pénurie de sang», s’interroge de son côté Fiacre Alladaye. Soulignons-le, dans la foulée, ce samedi, l’Organisation non gouvernementale (Ong) Famille-nutrition-développement a fait le déplacement du stade pour féliciter le forum.  Une attestation de reconnaissance lui a été décernée par Héléna Choubade Capo-Chichi, la présidente. Ceci, pour «ses œuvres de solidarité et de promotion des valeurs».

 

Cyrience KOUGNANDE

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite