Tête à tête ancien et nouveau Présidents de la République : Soglo droit dans ses bottes

533

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

L’ancien   Président Nicéphore Soglo s’est rendu au palais de la Marina, mercredi dernier, à l’invitation du chef de l’Etat Patrice Talon. Contrairement à certaines informations colportées ici et là et qui circulent sur les réseaux sociaux, l’ancien Maire de Cotonou est plutôt reste égal à lui-même au cours de la rencontre. Il n’a pas  manqué de préciser à Patrice Talon, les responsabilités qui sont les siennes dans la crise préélectorale qui secoue le Bénin. Le patriarche, comme à son habitude, a également fait des propositions.   Posant le diagnostic de la situation politique actuelle au Bénin, Nicephore Soglo y voit la non-participation des partis politiques de l’opposition aux prochaines joutes électorales faute de lois électorales visiblement non conformes aux pesanteurs sociologiques actuels du pays. Même les organisations internationales sont inquiets du cas Bénin . Conscient de la crise qui s’installait Patrice Talon a mis de côté les dissensions politiques, en invitant Hercule à  la présidence de la République. Saisissant la balle au bond, le premier Président démocratiquement élu de l’ère du renouveau démocratique au Bénin s’y est rendu et lui a fait quelques mises au point pour une sortie de crise. Nicéphore Soglo face à Patrice Talon, a donc. adopté au cours de ce tête à tête, une attitude d’un digne ancien Chef d’Etat allé non pas pour charmer Patrice Talon, mais pour lui indiquer la posture qu’il doit nécessairement adopter pour éviter au pays une  situation  ingérable,  sans oublier  de lui  indiquer ce qu’il convient d’appeler le fil d’Ariane. En effet, après avoir montré au Président de la République qu’il est sur la même longueur d’ondes que le président Boni Yayi, Nicéphore Soglo à invité Patrice Talon a plus  prendre en compte les récriminations de la population pour qui et grâce à qui il est élu, et non se cantonner qu’aux désidératas de ceux qui l’entourent. Ce n’est que le premier pas de géant  à faire, pour un début d’apaisement du climat,   a   conseillé  le   Président-Maire,   à  l’actuel   chef   du  gouvernement. S:’agissant des élections législatives du 28 avril prochain, Nicéphore Soglo n’a pas varié d’un iota dans ses propositions. L’homme a reprécisé ses idées à Patrice Talon, en vue d’une participation inclusive des partis politiques désireuses de participer à ces fêtes électorales. Pour lui, en attendant de revoir le code électoral et la charte des partis politiques présentement objet de querelles,   Patrice Talon devra impérativement revenir aux fondamentaux c’est-à-dire, geler ces lois querellées et revenir tout simplement aux anciennes lois. Lesquelles lois d’ailleurs selon lui, ne souffrent de rien et ont permis son élection à la tête du pays.  Aussi, pour l’hôte de Patrice Talon, point question de révision de la constitution, comme palliatif à cette crise. Espérant avoir été  utile, Nicéphore Soglo a en retour reçu des assurances de l’actuel locataire de la Marina, gage d’un dénouement heureux de ladite crise.

 

J.G

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite