Supposée proposition de loi introduite par Houngbédji : Des députés Up et Br donnent de la voix

259

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

À la suite de la plénière d’hier jeudi 21 mars 2019, les députés du Bloc Républicain ont tenu un point de presse. Leurs collègues du Bloc progressiste aussi. En fait ils dénoncent ce qu’ils ont appelé l’introduction à l’Hemicycle, d’une nouvelle proposition de loi à laquelle ils n’ auraient pas participé dans un contexte où l’accent est mis sur la recherche de consensus pour des élections inclusives. Lire un extrait de l’intervention du député Jean-Michel ABIMBOLA.

“… Nous étions dans un esprit de consensus et nous avons constaté tout à l’heure, avec un nouveau texte parselaire et tronqué que l’esprit de consensus et de dialogue a été rompu au point où nous nous posons la question de savoir ce que souhaitent ces acteurs politiques. Sont-ce les élections plus inclusives ou ils ont d’autres arrières-pensées pour qu’on mette entre parenthèses la Constitution du Bénin et le régime en place en semant le trouble ? Le Chef de l’État nous a demandés de discuter pour que plus de partis puissent participer aux prochaines élections. Mais vous verrez dès que vous aurez le nouveau texte qui a été déposé clandestinement en extorquant des signatures, que c’est un texte qui va exclure certains. On a sélectionné des partis comme un club d’amis pour que quelques partis, deux ou trois puissent effectivement venir et que tous les autres ne puissent plus avoir l’occasion de venir. Nous ne sommes dans cet esprit. Nous voulons ouvrir à tous. La deuxième chose, c’est que nous ne pouvons pas traiter des textes isolement. Le Comité paritaire a travaillé sur trois textes et nous sommes étonnés qu’on nous envoie aujourd’hui un seul texte. Nous pensons qu’il y a une intelligence, il y a une malice et nous voulons comprendre quelle est la malice qui soutend cette manière de faire. En un mot, nous sommes disponibles s’il y a dialogue. S’il n’y a pas dialogue, nous au Bloc Républicain, nous avons déjà tous les atouts pour participer aux prochaines échéances électorales.”

Kola Paqui

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite