Direction du Centre international d’art et de musique de Ouidah : Wilfrid Houndjè prend les rênes du Ciamo

210

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Le Centre international d’art et de musique de Ouidah (Ciamo) a un nouveau directeur. Il s’agit de Wilfrid Houndjè, un acteur culturel qu’on ne présente plus dans la cité des « Kpassè ». Il a été nommé, il y a quelques jours, à l’occasion de la visite de travail des fondatrices dudit centre au Bénin.

Wilfrid Houndjè, jeune acteur culturel très connu dans la commune de Ouidah a été promu, il y a quelques jours, directeur du Centre international d’art et de musique de Ouidah (Ciamo). Cette nomination fait suite à la dernière visite de travail que les deux (02) fondatrices dudit centre, Sarah Dupont et Gigi Hancock ont effectué au Bénin. Durant leur séjour, elles ont tenu des rencontres avec de hauts responsables de certaines institutions internationales qui soutiennent les activités du Ciamo. Aussi, ont-elles évalué les activités faites et le chemin parcouru par le centre depuis leur dernière  visite à ce jour et ont partagé avec l’équipe de gestion du Ciamo leur nouvelle vision, celle d’orienter les prochaines actions du centre vers la préservation de l’environnement, les eaux et les forêts. Et, l’un des défis qui attendent le nouveau directeur Wilfrid Houndjè dont le dynamisme et la capacité managériale ne sont plus à démontrer, c’est d’amener le Centre international d’art et de musique de Ouidah à développer un programme dynamique d’enseignement sur la protection de l’environnement, aux écoliers du cours primaire. Connaissant son parcours, on peut affirmer sans se tromper qu’il a le profil requis pour  faire le job et atteindre les objectifs visés.  Et pour cause, l’homme a été les neuf (09) années passées, l’administrateur du Ciamo. Mieux, depuis le décès de l’ancien directeur Oscar Kidjo en juillet 2018, c’est lui qui a assumé l’intérim de ce poste jusqu’à ce jour. Il connaît donc très bien la maison et il ne saurait certainement tarder à insuffler un nouveau dynamisme au centre.  Un centre actif depuis 2010 et qui contribue au renforcement du programme national d’éducation artistique. Pour rappel, Wilfrid Houndjè, est depuis 16 ans, le délégué général du festival Kaléta, le plus grand évènement culturel du département de l’Atlantique qui a droit de cité au Fort Français de Ouidah chaque année au mois de décembre. Avec sa nomination, il devient le 3e directeur du Ciamo après l’Américain John Marck et le Béninois Oscar Kidjo.

 

TG

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite