La loupe : Place aux interminables procédures

244

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

La mission du Président Adrien Houngbédji, qui consiste à conduire la médiation devant permettre la tenue des élections législatives, connait depuis hier une phase nouvelle. Celle de l’introduction des propositions au niveau de la Commission des lois.

Par ignorance, les Béninois, malgré leur bonne foi, avaient cru qu’hier lundi était le bout du tunnel pour des élections inclusives.

Au parlement, les choses ne se passent pas comme le pense le commun des mortels. Le vote d’une loi passe avec rigueur par une série d’étapes bien déterminées.

La question de l’atteinte du quorum par exemple n’est qu’une étape. L’examen des propositions de lois est une toute autre. Il faut dans le cas d’espèce qu’un groupe de cinq députés au moins demande l’examen en procédure d’urgence.

Ensuite cette demande doit être entérinée par la majorité de la plénière pour être prise en compte par la Commission des lois, qui fixera à son tour le délai au bout duquel, il va déposer son rapport pour la discussion immédiate des dossiers.

Autrement dit, il ne pouvait avoir aucun débat hier. Les dossiers étant certainement déjà affectés à la Commission des lois par le Président de l’Assemblée nationale.

La route procédurale est encore bien longue.

L’âge d’or n’étant pas pour demain en cette matière,  dans ce dossier il va falloir croiser les doigts. Pourvu qu’au finish la sentence reste que les élections se tiennent à bonne date et qu’elles soient inclusives pour la consolidation de la paix et la démocratie.

Dine ABDOU

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite