Session parlementaire sur les lois électorales : La plénière de ce jour, s’annonce houleuse

623

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

La session extraordinaire qui s’ouvre ce jour au Parlement risque  d’être très houleuse. Le Parti du renouveau démocratique (Prd) poussé de plus en plus vers l’opposition pourrait avoir à affronter ses anciens  alliés du Bloc de la majorité parlementaire (Bmp).

Convoqués ce lundi  pour une session extraordinaire devant relancer le processus électoral en cours, les députés devront gérer une situation plutôt compliquée. Les parlementaires ont la responsabilité de lever les obstacles contenus  dans le Code électoral et la Charte des partis politiques pour permettre des élections inclusives. Mais les points de vue risquent de ne pas converger au cours de la rencontre de ce jour. En effet, les députés du Bmp ne parlent plus même le langage. Le Prd, membre important dudit bloc, dont la liste  a été rejetée par la Commission électorale nationale autonome (Cena), une décision confirmée d’ailleurs par la Cour constitutionnelle, peut se sentir trahi par le pouvoir auquel il a donné tout son soutien ces dernières années. Le reste des députés du Bmp qui sont en réalité membres de l’Union progressiste (Up) et du Bloc républicain (Br) dont les listes sont les seules qui sont acceptées par la Cena pourront défendre des positions qui sont celles imposées par le gouvernement, et donc certainement contraires à celles du Prd. Entre les deux groupes, le débat peut être houleux et vif. Les positions seront davantage houleuses surtout que l’opposition sûre de son côté refuse pour le moment d’accompagner le Prd victime comme elle de la même rouerie. On peut craindre un débat de sourds autour d’un sujet qui préoccupe pourtant aussi bien les politiques que les électeurs.

Quelles chances  pour les propositions en plénière ce jour?

 

Ce lundi, les échanges seront très vifs. De part et d’autres, les positions seront tranchées. Face à ces réalités qui annoncent un climat lourd voire délétère, y-a-t-il des chances que les propositions faites par certains partis politiques soient  prises en compte ? Les députés réussiront-ils à s’entendre sur l’essentiel pour sauver la démocratie béninoise? Aujourd’hui, la situation est plutôt délicate et il faut à tout prix trouver un consensus pour faire participer tous les partis politiques, surtout ceux de l’opposition au processus électoral. Et dans ce jeu politique,  le Bmp qui reste majoritaire, même si le Prd s’associait à l’opposition, a une lourde responsabilité à assumer.

 

Mike MAHOUNA

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite