Edition 2019 du ‘’festival Cotonou Zouglou Days’’ : ‘’Magie Production’’ joue la carte du brassage culturel

251

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

(Un retour aux beaux vieux temps autour de la gastronomie)

Le Bénin va vivre les 29, 30 et 31 mars 2019, un événement inédit : le ‘’festival Cotonou Zouglou days’’. Annoncée aux hommes des médias vendredi 15 mars dernier à la faveur d’une conférence de presse, l’initiative vient du promoteur de la structure ‘’Magie Production’’, Franck Sènou alias ‘’Francky Kokpémèdji’’.

L’esplanade intérieur du stade de l’amitié Général Mathieu Kérékou de Cotonou servira d’espace d’expression pour abriter l’événement dénommé ‘’Festival Cotonou Zouglou days’’.  Il s’agit d’un projet artistique et culturel qui ambitionne de redorer le blason du rythme ‘’Zouglou’’ qui a fait bouger la Côte d’Ivoire, l’Afrique voire le monde entier dans les années 1995, 96 jusqu’en 2000 avant l’avènement du Coupé décalé. En réalité, en pensant une telle initiative, Franck et son staff d’organisation ont en vue  de reconnecter les populations béninoises et toute la communauté ivoirienne résidant au Bénin à un patrimoine qui mérite d’être sauvegardé, le Zouglou. Ce rythme représente, en effet, pour la Côte d’Ivoire, ce que le Soyoyo de Robinson Sipa et le Tchink système de feu Stan Tohon représentent pour le Bénin. Et il est une réalité qu’aujourd’hui l’énorme impact du Coupé décalé est venu faire ombrage au Zouglou tant apprécié à l’époque par les mélomanes de l’Afrique et du monde pour son caractère anecdotique et éducatif. Alors, pour ne pas laisser ce rythme prendre tout droit le chemin des oubliettes, la structure Magie Production, sous la coupole de son promoteur, Franck Sènou, a voulu réchauffer les cordes pour ressusciter le Zouglou. A en croire l’explication conjointe donnée par Franck et son responsable à l’organisation lors de la conférence de presse du vendredi 15 mars 2019 qui annonce l’événement, c’est une initiative qui envisage une alliance entre les cultures béninoise et ivoirienne. « C’est un véritable espace d’intégration culturelle que nous comptons installer pour, non seulement, égayer et détendre le public mais aussi pour  contribuer, à notre manière, à l’éclosion de la culture des deux pays dans le concert des nations » souligne Franck Sènou. Pendant que les têtes d’affiche de l’événement, à savoir : Petit Yodé et Enfant Siro ainsi que  d’autres artistes ivoiriens pionniers du Zouglou seront en train de chauffer la scène, il y aura un appui considérable  des artistes béninois de renom dans le même plateau. Par ailleurs les gastronomies béninoise et ivoirienne quant à elles auront également droit de cité avec à la clé, plus d’une trentaine  de stands pour occuper l’espace. Il y aura donc à consommer sur place une grande variété de mets béninois et ivoiriens, avec en accompagnement, les boissons locales et les produits de la brasserie. Et toutes les dispositions sécuritaires et sanitaires sont prises selon les organisateurs. Pour eux, cet événement marquera d’une pierre blanche la coopération culturelle entre  le Bénin  et la République sœur, la Côte d’Ivoire.

 

Teddy GANDIGBE

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite