Cotonou Beach Rugby : «La prochaine édition sera encore plus meilleure», rassure Abraham Azandé

204

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

La troisième édition de Cotonou Beach Rugby (Cbr) a eu lieu, dimanche 24 février 2019, à la Plage Erevan de Cotonou avec le sacre de Tigres devant Lions (10-00). Au terme de ce deuxième acte de Cbr de l’année 2019, Abraham Azandé, chargé à la Communication de Cbr a apprécié le niveau de la compétition. Pour lui, les objectifs poursuivis sont en train d’être atteints. Son regard sur l’acte 3… Lisez-plutôt !!! 

 

Quelles sont vos impressions après l’acte 2 de Cotonou Beach Rugby ?

Nous sommes très satisfaits de la compétition. Cotonou Beach Rugby grandit peu à peu, aussi bien en nombre mais aussi en qualité au niveau de l’organisation. Malgré au départ un soleil  caniculaire et  dame pluie qui s’est invitée comme pour bénir cette belle initiative, les hommes n’ont pas fléchi. Il y avait au départ, huit équipes dont deux équipes de jeunes. Après la pluie, d’autres joueurs nous ont rejoints. Nous sommes passés à 10 équipes. Mais vu l’heure, on ne pouvait pas excéder ce nombre. Alors, on a dû faire intégrer certains joueurs dans des équipes déjà constituées. Nous ne pouvons qu’applaudir et féliciter l’abnégation des joueurs, joueuses, encadreurs, arbitres,  volontaires et spectateurs. A travers Cotonou Beach Rugby, le rugby est en train de gagner des cœurs, des têtes, des hommes, du terrain au Bénin pour le bonheur de la Fédération béninoise de rugby qui nous soutient.

Comment appréciez-vous le niveau de la compétition ?

Dans l’ensemble, le niveau de jeu était un peu plus élevé qu’à l’édition de janvier, aussi bien chez les jeunes, qu’au niveau des adultes. Beaucoup d’envie, mais dans le respect des règles et des valeurs du rugby. Le spectacle était au rendez-vous. On a vu des actions de grande classe qui ont fait crier et applaudir le public composé d’acteurs de rugby mais aussi de profanes.

Les objectifs sont-ils atteints ?

Pour l’édition de février 2019, je peux affirmer que les objectifs sont pleinement atteints. Mais, par rapport au projet Cotonou Beach Rugby, je dirai qu’il y a encore beaucoup à faire. Nous sommes toujours à la recherche de sponsors et partenaires pour l’acquisition de la structure gonflable Terrain de Beach Rugby et bien d’autres équipements afin d’offrir à tous les participants, une compétition encore plus belle, et aux partenaires une plus grande visibilité. Nous profitons de cette opportunité pour demander l’accompagnement des sociétés et personnes qui voudraient bien participer à un projet qui deviendra dans quelques mois un événement incontournable.

Regard sur l’acte 3 qui se pointe à l’horizon…

Exactement, les regards sont déjà tournés vers l’acte 3 de Cotonou Beach Rugby qui se tiendra, dimanche 31 mars. Le Comité d’organisation après bilan, travaille déjà sur la prochaine édition que nous croyons, sera encore plus meilleure. Nous ne faisons rien dans la précipitation, tout est prévu d’avance. Je crois que c’est la marque des grands événements.

Un message pour clore cet entretien…

Avouons d’abord que ces organisations nous coûtent beaucoup. Car les fonds viennent directement de la poche des membres du Comité d’organisation qui se débrouillent pour rendre heureux les joueurs et joueuses qui ne demandent qu’à jouer. Toute aide est donc la bienvenue. Toutefois, nous disons un sincère merci à l’Association Jeunes Abreysiens Solidaires, à ces bénévoles qui ont doté nos arbitres de maillots officiels et nos éducateurs de manuels notamment «les règles du jeu de WorldRugby». Ils ont donné des stylos griffés « Fédération Française de Rugby». De quoi rendre encore plus heureux tous les participants.

Propos recueillis par : Abdul Fataï SANNI

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite