Théâtre Agbo N’koke / ‘’Négrititudes’’ et ‘’La tragédie du roi Césaire’’ : Deux nouvelles pièces bientôt lancées par Ousmane Alédji

284

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Le Centre culturel artistique Africa de Cotonou a accueilli, hier mardi 12 mars 2019, une conférence de presse co-animée par Ousmane Alédji, Isidore Dokpa et Nicolas Houénou de Dravo, tous acteurs culturels. Objectif : présenter aux Hommes des médias, l’agenda de leurs nouveaux spectacles dénommés  Théâtre Agbo N’koke ‘’Négrititudes’’ et ‘’La tragédie du roi Césaire’’, qui sont des textes rassemblés et adaptés pour la scène par Ousmane Aledji.

Ousmane Alédji fera à nouveau parler de lui dans les salles de spectacles du Bénin. Après une longue absence dans les évènements culturels, il a décidé à la suite de maintes sollicitations, de renouer avec ses vieilles habitudes. Mais cette fois-ci, pas en tant qu’acteur, metteur en scène ou comédien directement, mais en en tant qu’initiateur de ce projet qui à l’entendre, sera d’abord à l’honneur de ses deux principaux acteurs. « Je vous confesse que j’ai d’abord crée pour eux puisque, l’envie chez moi a baissé un peu (….) Je ne peux plus créer un spectacle pour créer un spectacle. Je crée un spectacle pour vendre les acteurs qui seront les têtes d’affiche », a laissé entendre dans son propos préliminaire, Ousmane Alédji. Pour lui, il a pleinement confiance aux deux comédiens qui portent le projet de part à l’entendre, leur expérience professionnelle, leur sincérité et leur désir d’aller loin. Dans les réponses aux différentes questions posées aux conférenciers par les journalistes, des précisions ont été apportées. Pour Isidore Dokpa qui aura la charge de diriger les deux spectacles,ce fut un véritable honneur pour lui depuis qu’il a su que c’est  du Césaire. Il précise donc que les deux spectacles à l’instar de leur caractère public, profiteront plus à une certaine frange, car d’après ses dires, Césaire est un perfectionniste dont le degré de manœuvre rime avec l’esthétique grammaticale. Par-là, il pense rendre vivifiants les spectacles, en faisant du Césaire. Nicolas Houénou de Dravo, à son tour, n’a pas manqué de remercier Ousmane Alédji pour selon lui, lui avoir renouvelé sa confiance.  « Nous sommes allés le voir pour le pousser et il nous a répondus par ces spectacles à venir », déclare-t-il. Rappelé à dire la raison principale pour laquelle il a choisi Césaire, le promoteur de ces deux spectacles a expliqué que c’est pour rendre l’homme disponible et plus accessible car pour lui, Césaire a été historien du présent. ‘’Négrititudes’’ qui est la première pièce se déroulera les 15, 16 et 17 mars ; 5, 6 et 7 avril prochain. Quant à ‘’La tragédie du roi Césaire’’, elle aura lieu les 22, 23, 29, 30 et mars de la même année, audit centre et éventuellement dans d’autres espaces culturels.

 

J.G

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite