Braquages, vols à mains armées, agressions : Alerte, l’insécurité s’installe à nouveau…

359

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Ce n’est plus un secret, les divorcés sociaux ont repris du service depuis quelques jours et la liste des victimes s’allonge. Si l’avènement de la police républicaine a permis de faire reculer le grand banditisme, cela n’a visiblement été que pour un laps de temps. Et depuis quelques semaines, la panique a gagné le rang des paisibles populations d’Abomey-Calavi, Cotonou, Sèmè-Podji et autres localités du Bénin. Plus de jour sans qu’un forfait ne soit commis par ces individus mal intentionnés qui défient le dispositif sécuritaire de la police républicaine. Des braquages sanglants aux attaques contre des pauvres citoyens sans oublier des cas de vol de motos, viols et cambriolages, tout démontre combien la quiétude des populations est à nouveau troublée. La situation est davantage inquiétante dans les localités d’Abomey-Calavi, Akpakpa, Pahou et Tori. Tout le monde craint désormais pour sa sécurité. Les déclarations de vol d’engins et autres ainsi que des cas de braquages et cambriolages sont fréquemment signalés aux unités de police. Dans certaines localités à Abomey-Calavi notamment à Cococodji, Cocotomey, Hêvié, les malfrats sèment la terreur. Plus question de circuler au-delà d’une certaine heure donnée. Les motos et portables Android sont arrachés presque quotidiennement et leurs propriétaires charcutés à mort. C’est donc clair que les malfrats annoncent leur retour après un moment d’accalmie et la police républicaine devra revoir ses stratégies car, selon certains observateurs, les dispositifs sécuritaires sont bien contournés par ces divorcés sociaux. Peut-on encore dormir paisiblement dans sa maison sans craindre la visite de ces indésirables ? Peut-on toujours circuler librement à certaines heures sans être victime d’attaques ? Autant de questions auxquelles il est difficile de répondre par l’affirmatif. De toute façon, les vols à mains armées deviennent récurrents. Des assassinats se poursuivent et la population faisant confiance à la police républicaine pour lui garantir la quiétude, semble surprise des derniers évènements. La coproduction de la sécurité publique se concrétisant davantage au Bénin, il est temps de poursuivre les malfrats jusque dans leurs derniers retranchements. La police républicaine est vivement attendue sur le terrain car l’insécurité va de plus en plus grandissante…

A.B.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite