Poule B/Fiba Africa Basket-Ball League : Pas d’élite 8 pour Elan Bbc du Bénin

274

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Logée dans la poule B aux côtés de l’Etoile Sportive de Rades (Tunisie), Defenders (Nigéria) et BC Terreur (Rd Congo), la formation d’Elan Bbc du Bénin n’a pu valider son ticket pour la suite de la compétition. Ceci, au terme du 1er tour de la Fiba Africa Basket-Ball League disputé au Hall des arts, loisirs et sports (Hals) de Cotonou, du 8 au 10 mars 2019. Rades (Tunisie) et Defenders (Nigéria) ont fait respecter la logique.

Une victoire et deux défaites ! Tel est le bilan réalisé par le seul représentant béninois dans le cadre de Fiba Africa Basket-Ball League. Battue d’entrée par Rades de la Tunisie (71-55), l’équipe béninoise s’est donnée un petit espoir en disposant de BC Terreur de la Rd Congo (80-74). Pour son troisième et ultime match, Elan Bbc avait besoin de battre le club nigérian de Defenders par douze points d’écart pour décrocher son ticket pour la suite de la compétition. Malheureusement, les Béninois avaient en face d’eux, des joueurs plus expérimentés et au-dessus des poulains de Bastou Abdul Tairou, coach de Elan Bbc. Les Nigérians ont réussi en s’imposant (62-58), décrochant la deuxième place qualificative pour l’élite 8. Côté béninois, l’objectif n’a pas été atteint. Un bilan insuffisant pour continuer l’aventure de la compétition. «On a perdu à cause de la maladresse. Notre point fort qui était les tirs à l’extérieur n’a pas cette fois-ci marché», a reconnu Romarion Akpachi, capitaine de Elan Bbc. Pour lui, c’est déjà une chance de se flotter aux autres. «Il faut savoir gérer les matches, c’est une grande leçon», a-t-il affirmé. «Ils n’avaient pas tous leur mental pour aller au charbon. Il y avait assez de précipitations. Mais à un moment donné, on voulait aller aux paniers. On voulait scorer. C’était un match physique. On a vraiment courir derrière le score et à la fin, ils étaient fatigués», a analysé le coach Abdul Bastou Tairou. «C’est déjà une bonne chose d’avoir participé à Afro League. C’est une bonne chose. En termes de leçon, il faut travailler et pour gagner des matches, il faut avoir un intérieur très fort sur qui, il faut compter quand les extérieurs ne marchent pas», a-t-il retenu comme leçon.

A.F.S.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite