24ème édition de la Jif : L’Union européenne se soucie des droits de la femme

229

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Le Laboratoire d’anthropologie appliquée et d’éducation au développement durable (Laaedd), en partenariat avec la délégation de l’Union européenne (Ue) a organisé un colloque international pluridisciplinaire, vendredi 08 mars 2019 dans l’amphithéâtre Idriss Itno Deby de l’Uac.  Ceci, dans le cadre de la célébration de la Journée internationale des droits de la femme.

«L’engagement des femmes en politique et dans les instances de décision». C’est le thème retenu cette année, par le Laaedd,  pour  célébrer la 24ème édition de la Journée internationale des droits de la femme. Une occasion pour la présidente du comité d’organisation du colloque,  Dr Monique Ouassa-Kouaro, de sensibiliser les femmes sur leur émancipation et leur égalité de droit. Pour elle, le progrès d’une nation ne peut exister sans l’égalité des sexes et des droits.  «Nous profitons de cette sortie médiatique pour dire et dire encore que l’égalité des sexes au-delà du droit fondamental est la base incontournable de tout effort réuni en faveur du développement durable », signifie-t-elle. A son tour, l’Ambassadeur de la délégation de l’Ue au Bénin, Oliver Nette, a dit son amertume face au manque criard des femmes dans les administrations. Il a défini le rôle de l’organisation qu’il représente, dans l’émancipation du droit de la femme. «Les valeurs de l’Union européenne, reflétées dans toutes nos actions extérieures, mettent en exergue l’égalité des femmes, la promotion de leurs droits et de leur autonomisation (….). Pour l’Union européenne, promouvoir la démocratie passe ainsi désormais par le soutien au renforcement du leadership politique, notamment du leadership des femmes», a-t-il laissé entendre. A l’écouter,  les partis politiques ont un rôle important dans la lutte pour l’autonomisation de la femme. «Car, il leur revient de mobiliser et recruter davantage de femmes en leur sein, et d’assurer leur bon positionnement sur les listes électorales». Il faut rappeler que la Ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, Odile Attanasso et le Recteur de l’Université d’Abomey-Calavi (Uac), Maxime Da cruz, étaient de la partie.

Kamirou AMIDOU (Stag)

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite