Concours de plaidoirie « Défends ta démocratie » : Biao Ezékias remporte le 1er prix

359

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Au terme d’une finale âprement disputée, samedi 09 mars 2019 à l’Infosec de Cotonou, les gagnants du concours de plaidoirie  « Défends ta démocratie » sont connus. Biao Ezékias, Hadnane Karimou et Gildas Hassidé sortent respectivement 1er, 2e et 3e du concours organisé par l’Association béninoise de droit constitutionnelle (Abdc). Dix candidats étaient en lice pour cette finale devant un jury de sept membres présidé par le bâtonnier Cyrille Djikui. Pendant des heures, ils ont chacun défendu les idées qui, selon eux, contribueront à l’enracinement, à la consolidation de la démocratie béninoise vieille de 29 ans. Autour du thème central « Défends ta démocratie » et du sous-thème « A l’issue des états généraux de la conférence nationale, les délégués représentant les couches socioprofessionnelles du pays vous demandent les défis à relever pour faire du Bénin un modèle de démocratie en Afrique et dans le monde. Quelles sont les grandes idées que vous pourriez leur proposer ? », les candidats ont pendant 10 minutes chacun déroulé leur plaidoirie. Ils disposent ensuite de 5mn chacun pour répondre aux questions des membres du jury. Ils ont été notés sur la base de critères comme l’originalité, la pertinence juridique, la construction générale de la plaidoirie, la prestation du candidat et le respect du temps imparti. Une première délibération donne Biao Ezékias 1er, Hadnane Karimou et Gildas Hassidé sont sortis 2e et 2e Ex aequo. Le jury a alors décidé d’écouter à nouveau pendant 5mn les 2e Ex aequo  pour qu’ils développent l’une de leurs idées. Ce n’est qu’après cela que le verdict définitif est tombé. Etudiant à l’université de Parakou, le 1er Biao Ezékias part avec une enveloppe de 500 mille FCFA, un billet d’avion Cotonou-Paris-Cotonou offert par l’Ambassade de France, un lot d’ouvrages et un stage dans une entreprise. Le 2e Hadnane Karimou gagne une enveloppe de 300 mille FCFA, un lot d’ouvrages, un stage rémunéré. Quant au 3e Gildas Hassidé, il s’en sort avec une enveloppe de 250 mille FCFA et un lot d’ouvrages.

Pour le président du jury le bâtonnier Cyrille Djikui, la relève est véritablement assurée, vu l’éloquence et la compétence des candidats. « Pour ce qui nous concerne, parce qu’il s’agit d’art oratoire, de plaidoirie, nous avons des concurrents de taille », a-t-il laissé entendre. Sa collègue Huguette Bokpè Gnacadjan, tout en remerciant l’Abdc pour avoir donné cette opportunité aux jeunes de montrer leur talent d’orateur, a décerné un satisfécit à cette jeunesse qui étudie, qui sait saisir les opportunités. Pour elle, ce concours arrive dans une période où la démocratie est en pleine salle d’examen. Elle formule le vœu qu’elle réussisse cet examen et qu’elle triomphe de ce texte.

 

M.M

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite