Fonds de développement entrepreneurial de Mastercard Foundation : Les sept meilleurs groupes porteurs de projets récompensés

204

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

(Le groupe Glédolé de Anne-Marie Awadjihe en tête avec 74,65 points)

Dans le cadre du Programme de bourses de la Mastercard Foundation, plusieurs groupes de jeunes porteurs de projets ont postulé audit programme. Après un travail minutieux des membres du jury, les sept meilleurs groupes porteurs de projets ont été récompensés au cours de la cérémonie de remise de lettres de félicitations aux lauréats du Fonds de développement entrepreneurial. C’était jeudi 7 mars 2019, à l’Amphi Etisalat à l’Uac.

Tous talentueux les uns que les autres, les groupes porteurs de projets dont l’âge varie de 22 à 28 ans ont émerveillé les membres du jury. Sur 44 projets éligibles parmi les 64 dossiers reçus par Mastercard Foundation, 12 ont été retenus pour le sprint final. Mais au finish, seulement sept ont pu tirer leurs épingles du jeu en recevant des mains des autorités présentes à la cérémonie, leurs lettres de félicitations du Fonds de développement entrepreneurial. C’est le groupe « Glédolé » porté par Anne-Marie Awadjihe qui est venu en tête du classement avec 74,65 points sur 100 avec le projet «Production et commercialisation des vivo-plants du bananier plantain par des techniques Pift». Les groupes «Délice» et «Free Palm Oil» ont complété le top 3. Pour Nicodème Fassinou, représentant les membres du jury, les candidats ont tous le talent d’entreprendre. Elle a félicité les lauréats et invité les autres groupes à continuer le travail. «Le but de notre cérémonie est de célébrer l’excellence, la qualité, l’abnégation, de reconnaître les meilleurs parmi les meilleurs et primer ceux qui ont travaillé à concevoir les projets innovants…des projets de création d’entreprise», dira le coordonnateur du Programme, Enock Achigan Dako qui a rassuré que le processus a été fait dans la transparence. A en croire Maxime da Cruz, le projet s’intéresse à des apprenants brillants issus des milieux défavorisés. «Vous avez une grosse opportunité qui est rare. Saisissez-là pour qu’à partir de votre expérience, nous puissions avoir les moyens de pousser davantage de jeunes», a laissé entendre le recteur de l’Uac. Il les invite à continuer de porter haut le flambeau de l’institution pour qu’à partir de leurs expériences, l’Uac puisse convaincre des partenaires à accompagner davantage le projet.

A.F.S.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite