Rejet de la déclaration de candidature du Prd par la Cena : Houngbédji humilié

2 150

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

La Commission électorale nationale autonome (Cena) a annoncé hier, avoir rejeté cinq des sept déclarations de candidatures pour le compte des prochaines élections législatives, dont celle du Parti du renouveau démocratique (Prd) de Maitre Adrien Houngbedji. Même si ces partis recalés ont encore une chance de se rattraper, on peut déjà noter qu’avec cette décision, Adrien Houngbédji, essuie une humiliation au regard du rôle qui a été le sien dans le vote des lois à polémique  à savoir la Charte des partis politiques et le Code électoral. Le Prd voit ainsi son avenir politique  dépendre de la Cour constitutionnelle. Le parti de Me Adrien Houngbédji, un homme de droit et pas des moindres, 3 fois président de l’Assemblée, logé à la même enseigne que des nouveaux venus sur la scène politique. Comment en est-on arrivé là ? Comment expliquer aux militants que le parti n’a pu se mettre en conformité avec les nouvelles lois votées à l’Assemblée nationale, lesquelles lois ont été portées et défendues par le président Adrien Houngbédji. C’est un camouflet qui vient s’ajouter à la liste des déboires du Prd depuis que le parti a pris la décision de ne pas se fondre dans l’un des Blocs du chef de l’Etat. Et une humiliation personnelle pour Me Adrien Houngbédji qui ne cesse de clamer son soutien au régime de la Rupture.

Janvier GBEDO (Stag)

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite