Baromètre Matin Libre (du 22 au 28 Février 2019)

448

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

EN HAUSSE

Candide Azannaï

Candide Azannaï a créé la surprise en acceptant de faire partie de la délégation de l’opposition qui a rencontré le chef de l’Etat lundi dernier pour tenter une sortie de crise au sujet des législatives. Premier face-à-face avec Patrice Talon, après sa démission du gouvernement en 2017, Candide Azannai a ainsi déjoué les pronostics.

Eric Houndété

Le 1er vice-président de l’Assemblée nationale ne s’est pas laissé influencer lors de la rencontre avec le chef de l’Etat. Aux côtés de Candide Azannaï, Eric Houndété a démontré sa maîtrise des dispositions du code électoral et de la charte des partis politiques. Plusieurs internautes sont d’ailleurs restés admiratifs de sa séquence vidéo qui a fait le tour des réseaux sociaux.

Modeste Kérékou

Le recensement national des artisans a effectivement démarré, lundi 27 février dernier. Initié par le Gouvernement de la Rupture pour accroitre la production dans le secteur artisanal, il est piloté par le ministre des petites et moyennes entreprises et de la promotion de l’emploi. Modeste Kérékou est lui-même descendu sur le terrain pour s’imprégner de la bonne marche de l’opération

Hermann Dimitri Adankpo

Il est jeune. Il a fait le combat pour l’avènement de la Rupture. Hermann Dimitri Adankpo avait annoncé sa candidature pour les Législatives. Beaucoup n’y avaient pas cru. Aujourd’hui, c’est chose faite. Le jeune prodige de la 19e circonscription est suppléant du ministre Jean-Claude Dona Houssou sur la liste des Républicains. Pour le combat qui a été le tien, cette ascension fulgurante mérite admiration.

François Xavier Adjovi

François-Xavier Adjovi a participé du 19 au 24 février au festival de Scrabble de Cannes. Le scrabbleur  béninois a fait forte sensation en décrochant 4 médailles dont 3 en Or et une en Argent. Il a été vainqueur de la Coupe du Port, le Grand Prix de cette même épreuve. Il remporte également l’épreuve de Classique du tournoi, la Coupe des îles de Lérins et il parachève sa semaine azuréenne par un nouveau podium, en décrochant l’argent dans la très disputée Coupe de Cannes, tournoi majeur du Grand Chelem.

EN BAISSE

Joseph Djogbénou

Entre autres, il est au coeur des remous que suscite la non délivrance du certificat de conformité aux partis politiques de l’Opposition.  Beaucoup de citoyens et acteurs politiques n’ont pas approuvé cette décision prise par la Cour constitutionnelle dirigée par Joseph Djogbenou en se substituant au législateur. En tout cas, dans l’opinion, ce ne sont pas des roses qui sont envoyées au président de la Cour constitutionnelle, ex Avocat personnel du chef de l’Etat.

Soumanou Toléba

L’ancien ministre de Boni Yayi a créé un nouveau parti Fcdb dont la dénomination et le logo ressemblent à ceux des Fcbe, de son ancien ” mentor” politique. Il se réclame de l’opposition mais la pilule peine à passer.

Robert Marc Dadaglo

L’Union nationale des magistrats du Bénin (Unamab) est devenue une organisation syndicale assez passive depuis le retrait du bouillant président Michel Adjaka. On ne sent pas le même engagement chez le président Robert Marc Dadaglo alors que des lois qui menacent l’indépendance de la justice continuent d’être votées au Parlement. La dernière en date c’est le vote de la loi N°2019-12 modifiant et complétant la loi N°2001-35 du 21 février 2003 portant statut de la magistrature. De ‘’simples ” communiqués de dénonciation, et c’est tout.

Adidjatou Mathys, Mtfp

Si on a depuis peu, reproché au ministre du Travail et de la fonction publique, Adidjatou Mathys d’être beaucoup plus présente sur le terrain politique, la situation relative à la suspension des salaires de plusieurs centaines d’agents de la fonction publique, due à un récent recensement, remet son nom sur beaucoup de lèvres, depuis le début de cette semaine.

Mahougnon Kakpo, Mestfp

Plusieurs recensements ont été faits dans le secteur éducatif mais il se fait que le motif avancé pour suspendre les salaires des agents de la Fonction publique est lié au recensement de 2017. Chose curieuse, les concernés estiment pourtant avoir pris part audit recensement. Tout un flou autour de l’opération. Mais pendant ce temps, le professeur Kakpo Mahougnon trouve l’occasion d’aller appeler les enseignants, au travers de meetings politiques, à adhérer a l’Union Progressiste, parti au pouvoir, afin de bénéficier d’avantages. Le sujet a enflammé la toile lundi.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite