Démarrage du championnat féminin de football : Floriane Afoutou confirme et rassure

370

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Le championnat national de football féminin va être lancé, ce mercredi 27 février 2019, au stade René Pleven de Cotonou. Dans ce cadre, Floriane Afoutou, membre du Comité exécutif de la Fédération béninoise de football (Fébéfoot) et présidente de la Commission football féminin, a rappelé le processus ayant conduit aux 18 équipes ainsi que le format dudit championnat. Plutôt !!!

 

Précisez aux lecteurs la date du démarrage du championnat féminin de football ?

Le championnat démarre mercredi 27 février 2019 à 16h sur la pelouse du stade René Pleven de Cotonou. C’est le match Olympique # Black Stone qui va lancer les hostilités.

Combien de clubs prennent part à ce championnat ?

Finalement, ils sont 18 clubs dont la détermination et la bravoure ont sidéré au mieux le Bureau exécutif de la Fébéfoot présidé par le président Mathurin de Chacus qui, a une vision très professionnelle du football féminin et qui veut faire de cette discipline, un levier vivifié.

Sur quelle base les 18 clubs ont été retenus ?

Il faut dire que près d’une quarantaine de clubs féminins participaient aux diverses activités de la Fébéfoot. Il a été question dans un premier temps, de s’assurer de leur existence juridique en un bref délai. Une trentaine ont répondu favorable. Dans un second temps, s’assurer que les  clubs disposent de ressources humaines quantitatives et qualitatives valables. Cette opération, en un délai record, nous a conduits au chiffre 18. Il faut séparer le bon grain de l’ivraie. Tout ce qui brille n’est pas de l’or. La méfiance est reine de sûreté.

Quel est le format de ce championnat ?

C’est une compétition zonale qui est organisée pour les clubs. La compétition opposera en pools  de zones. Les équipes sont retenues et réparties en quatre zones (Atlantique-Littoral, Ouémé-Zou, Mono-Couffo, Septentrion), selon les inscriptions. Ce qui nous motive à organiser cette compétition pour déterminer probablement huit clubs pour la Ligue 1 du championnat féminin en prenant les trois premiers de la zone Atlantique/Littoral, les deux premiers de la zone septentrionale, les deux premiers de la  zone Ouémé/Zou et le premier de la Zone Mono/Couffo.

A quelques heures de ce lancement, où en êtes-vous dans l’organisation ?

La fête du football féminin a toujours eu sa particularité. Nous ferons du beau, du bon, mais pas d’extravagance. Tout est fin prêt pour un spectacle inédit. Le football féminin au Bénin, c’est possible.

Quel appel avez-vous à lancer pour clore cet entretien ?

Aux clubs, merci de croire en nous. Nous savons combien, c’est compliqué d’être promoteurs féminins puisque nous gérons de la denrée rare et périssable. Tout ce périple n’était certain pour aucun. Bonne chance et beaux matchs. Au public sportif béninois, il faut avoir connu la peur pour devenir courageux. Ce n’est facile pour aucun parent, même s’il affectionne la discipline. Je supplie nos mères, nos sœurs, nos pères à venir massivement nous encourager. C’est un rêve que nous voulons traduire en réalité. C’est possible mais pas sans vous. Tous ensemble pour vivre d’agréables moments de distraction en ce mois de la femme sous ce nouveau départ du football féminin béninois.

Propos recueillis par : Abdul Fataï SANNI

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite