Borgou : Dénise Atioukpè fait découvrir le microcrédit mobile aux femmes

204

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

La directrice générale du Fond national de la microfinance (FNM)  était, les lundi 25 et mardi 26 Février 2019, avec les femmes de Nikki et Parakou.  Elle a fait découvrir à ces dernières venues nombreuses, le microcrédit mobile (MCM) à travers ces différentes innovations.

Les différentes séances d’information et de sensibilisation sur le MCM tenues à Nikki et à Parakou s’inscrivent dans le cadre d’une tournée nationale initiée par la direction générale du FNM pour faire découvrir le MCM aux femmes en particulier et à toute la population en général.

Le microcrédit mobile est un programme dont le but est l’amélioration des conditions de vie des populations. C’est un programme plus amélioré que le microcrédit aux plus pauvres, un programme qui a tenu compte des faiblesses du microcrédit aux plus pauvres.   C’est désormais de la monnaie électronique et non de la monnaie physique. Ce qui constitue un très avantage pour les bénéficiaires qui n’ont plus besoin de se déplacer et de faire de longues files d’attente au niveau des institutions de microfinance avant d’avoir le crédit. Avec le MCM est désormais possible d’avoir un crédit via son téléphone mobile. C’est un nouveau mécanisme mis au point par le gouvernement dans le cadre de la finance digitale pour un accès facile aux micro-crédits et autres services d’accompagnement capables de réduire la pauvreté et d’améliorer les conditions de vie des populations défavorisées.

A Nikki comme à Parakou, la directrice générale du Fonds national de la microfinance a exposé aux femmes le microcrédit mobile à travers le processus d’obtention et de remboursement du crédit. Denise  Atioukpè a beaucoup insisté sur les conditions à remplir et le remboursement des crédits afin de permettre à un grand nombre de personnes de pouvoir en bénéficier. Elle a expliqué qu’il suffit de s’enrôler auprès des agents marchands avec son récépissé RAVIP. Chaque bénéficiaire reçoit 50 000 FCfa avec 4250 FCfa de taux d’intérêt remboursable au bout de six mois. Elle n’a pas manqué de rappeler que c’est Sian’son Ong, qui est le bras opérationnel du FNM dans la mise en place des crédits au profit des populations.

Adamou Sylla, premier adjoint au maire de Nikki et Charles Toko maire de la commune de Parakou, ont salué l’initiative de la directrice générale du FNM qui a décidé de venir sensibiliser les femmes sur les avantages du micro crédit mobile. Un programme qui impactera forcément sur le bien-être des familles des bénéficiaires.

Le directeur exécutif de Sian’son Koudous Hintenou a laissé entendre que le MCM vient révolutionner le monde de la finance et plus particulièrement celui de la microfinance. Il a salué le respect des engagements du FNM vis-à-vis de Sian’son Ong à travers la mise à disposition de 369 millions 400 mille. Il s’est réjoui du taux de remboursement de 100% dans le département du Borgou pour la phase pilote. Ce qui augure de bonnes perspectives. La directrice générale et sa délégation seront dans les départements de la Donga et de l’Atacora pour le même exercice.

Albérique HOUNDJO (Br Borgou-Alibori)

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite