Rencontre de crise au palais de la Marina : L’opposition montre sa bonne foi

251

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Plusieurs membres de l’opposition étaient à la présidence de la République hier 25 février 2019 pour discuter de la crise politique qui se profile à l’horizon. Cette démarche de l’opposition est à applaudir.

Depuis quelques jours, le Bénin traverse des moments de tensions. Les indices d’une véritable crise politique se réunissent peu à peu. Et il est urgent de trouver les solutions idoines pour éviter que la situation ne devienne invivable. Aucun parti de l’opposition n’a encore pour le moment le certificat de conformité à la nouvelle charte des partis politiques ; l’une des pièces fondamentales que les formations politiques désireuses de participer aux prochaines législatives doivent remettre à la Commission électorale nationale autonome ( Cena) au plus tard ce mardi. La question était au cœur de la rencontre d’hier. Dans le rang de l’opposition, on comptait entre autres les députés Éric Houndété, Guy Mitokpè ainsi que les anciens ministres Théophile Yarou et Candide Azannaï. Plusieurs autres membres de l’opposition se sont désolidarisés d’eux. Mais ils ont choisi de discuter avec le Président Patrice Talon face au danger qui guette le Bénin. Ils ont fait le meilleur choix. En effet, dans de pareille situation, c’est le dialogue qui doit primer. Au-delà du Chef de l’Etat qui a fait preuve d’ouverture d’esprit, il y a ces acteurs qui ont décidé malgré les pressions venant de leur propre camp de l’écouter afin de trouver une solution pacifique à la crise latente. Ils ont ainsi montré leur bonne foi. Pour des acteurs qui ont longtemps critiqué la Rupture, leur choix d’hier est un acte des hommes braves.

 

M.M

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite