Autour du Programme d’Action du Gouvernement : Harmonie Byll Catarya créé un mouvement poétique

238

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Le pouvoir va tomber dans les mains de la jeunesse. Telle est la nouvelle que véhicule le message porté à l’attention du public depuis quelques jours sur la toile. La slameuse Harmonie Byll Catarya compte donner le pouvoir de la parole saine, instructive et constructive aux jeunes. Ils ont assurément leur mot à dire sur l’échiquier politique,  mais la voie utile à emprunter  n’est ni la rébellion, ni le déploiement d’une fougue sans vecteur, mais c’est plutôt la parole lucide et pleine de lumière à la manière artistique.

Il y a un an, un creuset dénommé ‘’L’heure du débat poétique(LDP)’’ est né. C’est un espace d’expression spécifiquement réservé à la jeunesse à qui l’opportunité est offerte de s’extérioriser sur des questions de développement. Alors, pour  la slameuse Harmonie Byll Catarya, l’initiatrice dudit creuset, cette jeunesse qui n’a d’arme que les mots et qui est rassemblée au sein de cet espace, souhaite une fois encore prendre le pouvoir, donc la parole. Le 02 mars au Vivendi village Africa (Ex Blue zone de Zongo à Cotonou), la jeunesse tiendra office. Elle prendra le pouvoir de la parole pour donner son point de vue sur d’épineuses questions relatives au Programme d’actions du gouvernement (Pag). Le thème qui sera au cœur du tourbillon de verve s’intitule « Pag projet de ceinture ou d’extase pour le peuple béninois ? (voix de la jeunesse sur la mise en œuvre du Pag) ». Des mots comme un révolver seront dégainés pour percer le mystère qui emballe cette machine mise en branle depuis trois ans. Il y aura des conflits d’idées. Un véritable cocktail de variétés d’opinions sera offert au public qui fera le déplacement du Vivendi Village Africa. A en croire l’initiatrice, ce sera un géant débat qui va rallier la crème des slameurs qui déverseront à travers les mots, des avis divergents, mais bien pensés. Un débat contradictoire dont les échos vont retentir très loin. Dans le prolongement donc du projet LDP qui est apolitique selon Harmonie Byll Catarya, le slogan « La jeunesse prend le pouvoir le deux mars », scandé çà et là  sur les réseaux connaitra sa phase concrète.

 

Teddy GANDIGBE  

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite