Dernier acte du festival du nouvel an chinois: Une lecture de l’Afrique sous le pinceau des artistes chinois

121

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

La célébration de l’année du cochon est clôturée sur des notes de couleurs, samedi 23 février 2019, à la salle polyvalente du centre culturel Chinois. La fête du printemps chinois dont les activités ont démarré depuis le 05 février dernier a baissé ses projecteurs sur une exposition de tableaux d’art. Les œuvres exposées retracent en miniature l’Afrique à travers son vécu. Et  les pinceaux qui ont servi à écrire ce pan de l’histoire africaine par le truchement des dessins, ont été manipulés sous un regard extérieur des chinois. Un crayonnage vivement coloré qui déplore par endroit les conditions de vie des enfants africains, reflète une Afrique d’espoir et suggère par ailleurs une Afrique qui se veut être la prochaine terre d’accueil.  Plus d’une vingtaine de tableaux ont accroché la foule qui a effectué le déplacement du centre sur des thèmes comme l’enfance africaine, la richesse des paysages africains et bien d’autres. L’artiste Li Chuan a travaillé sur des portraits et l’enfance africaine. Quant à Wang Chaogang, il représente le paysage, notamment les vallées africaines qui laissent entrevoir que le continent noir est la prochaine terre d’avenir. L’artiste Chen Cheng pose un regard futuriste sur les populations africaines. Cette soirée de vernissage est également la soirée réservée à la restitution des œuvres réalisées en atelier par des artistes béninois dont Elon’m Cartilina Tossou, le jeune espoir de l’art contemporain béninois.

 

Teddy GANDIGBE

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite