Bénin/Prévention du VIh et des grossesses en milieu scolaire : 5059 jeunes dépistés selon les résultats obtenus

341

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

8173 élèves disposent désormais d’une meilleure connaissance sur le VIH/SIDA et les comportements responsables afin d’éviter les grossesses en milieu scolaire. Ils ont bénéficié des conseils de dépistage et 5059 élèves ont volontairement décidé de s’engager pour la lutte contre le VIH en effectuant leur test de dépistage…
Ce sont là quelques résultats obtenus au terme de la campagne nationale de prévention du VIH SIDA et des grossesses en milieu scolaire, présentés dans la matinée de ce vendredi 22 Février 2019 au cours de l’atelier d’évaluation dudit projet. Dirigés par le Président National de l’OCJ, Mr Kpèna Thomas SINGBO et le Coordonnateur Adjoint PSLS, Dr Moussa Bachabi, en présence des représentants de L’ONUSIDA et de tous les membres impliqués dans le projet, cet atelier a permis d’apprécier les bonnes pratiques, d’identifier les difficultés rencontrées et d’y apporter des mesures correctives. Initié par l’Organe Consultatif de la Jeunesse avec les appuis financier de L’ONUSIDA et technique du PSLS, cette campagne a sensibilisé les jeunes sur l’adoption de comportements responsables afin d’éradiquer les IST/VIH et les grossesses en milieu scolaire. Au total, 36 établissements publics de 27 communes des 12 départements du Bénin ont bénéficié de ce projet. Parmi les 5059 adolescents et jeunes qui connaissent désormais leur statut sérologique, 04 cas positifs (qui sont déjà pris en charge).
Pour le président Thomas SINGBO, c’est le lieu de remercier les partenaires de ce projet, en particulier l’ONUSIDA et le PSLS pour leur accompagnement qui permet à l’OCJ de jouer le rôle qui est le sien. Vu les résultats présentés, il se dit très satisfait et félicite l’équipe de gestion pour le travail abattu.
Au nom de la Directrice pays, la représentante de l’ONUSIDA, Dr Yasmine IBRAHIM s’est dit très heureuse des efforts que l’OCJ a déployés pour que les activités de la campagne soient effectives. Pour elle, l’OCJ fait bien d’honorer ses engagements envers ses partenaires. Elle félicite toutes les personnes impliquées dans le projet pour le respect de leur engagement. Tout en espérant l’identification de plusieurs solutions pour une nette amélioration des activités dans les jours à venir, elle a réitéré la disponibilité de l’ONUSIDA.
Dr Moussa BACHABI, quant à lui, a rappelé que le PSLS sera toujours au côté de l’OCJ dans ses activités. Il remercie L’ONUSIDA pour son engagement et en particulier Dr Yasmine pour son dynamisme. Pour lui, cette campagne est en phase avec la stratégie de démédicalisation du dépistage du VIH et l’expérience avec la faîtière des organisations de Jeunes prouve que ceci est faisable. Il remercie l’équipe qui s’est bien comportée au cours de cette campagne et souhaite que les insuffisances/difficultés soient relevées et que les solutions idoines soient proposées pour y remédier. Dr BACHABI a pour finir, félicité le coordonnateur du projet, Mr Théodore TCHEZOUNME pour son dynamisme et pour son implication totale dans le projet.

Cell Com OCJ

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite