Non délivrance de certificat de conformité : L’Opposition donne un ultimatum à Talon

769

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Aucun des partis les plus représentatifs de l’Opposition politique au régime de la Rupture n’a reçu son certificat de conformité pour les Législatives d’avril prochain. La décision, comme un coup de massue, est tombée hier et notifiée aux partis Fcbe, Usl et Restaurer l’espoir. Pour l’heure seuls les partis Union progressiste, Bloc Républicain, Prd, FCDB et Moele Bénin auraient reçu leur certificat de conformité alors que la Céna a ouvert le dépôt des dossiers de candidatures depuis hier. Cette situation, pour le moins insolite, a fait sortir l’Opposition. Dans une déclaration commune, elle a donné un ultimatum au chef de l’Etat Patrice Talon pour que cette situation soit résolue au plus tard ce jour à 12heures.

Lire la déclaration de l’Opposition

Point de presse des forces politiques de l’Opposition

 

Chers compatriotes, notre démocratie est fortement en danger. Et pour cause, tous les partis politiques de l’opposition viennent d’être arbitrairement exclus de la course aux élections législatives d’avril 2019. Il nous était revenu hier jusqu’à 18 heures que tous les partis politiques ayant déposé leurs dossiers de mise en conformité sont tous éligibles et en instance d’obtenir le fameux certificat de conformité et le récépissé provisoire. Contre toute attente, il nous a été demandé de passer dans la matinée de ce jeudi 21 février 2019, pour retirer un courrier nous notifiant notre exclusion du processus électoral en cours à travers une décision politique basée sur des motifs infondés qui ne figurent pas parmi les multiples observations à nous notifiées et auxquelles nous avons donné entière satisfaction.

Chers compatriotes, qu’il vous souvienne qu’à travers plusieurs sorties médiatiques, nous avions dénoncé et rejeté, le certificat de conformité inventé de toutes pièces par la cour constitutionnelle de DJOGBENOU comme étant un acte illégitime et illégal parce que ne figurant dans aucune loi électorale au Bénin. Au grand dam de tous, le ministre de l’intérieur, pour des raisons infondées et parfois en référence à des articles inappropriés, délivre aux trois partis de l’opposition, en l’occurrence, USL, RE et FCBE, un certificat de non-conformité, synonyme de leur exclusion pure et simple de la course aux législatives d’avril 2019.

En effet, le gouvernement TALON, à travers son ministre de l’intérieur n’a délivré le certificat de conformité qu’aux seuls partis de la mouvance présidentielle.

Par cet acte, le pouvoir TALON empêche le peuple souverain de choisir librement ses représentants à l’Assemblée Nationale. Il n’accepte aucune compétition.

En conséquence, le gouvernement TALON veut imposer à tous les Béninois et à toutes les Béninoises, ses députés godillots qui continueront de voter les yeux fermés des lois liberticides anti-démocratiques et contre le peuple béninois.

Face à cette situation, les partis politiques de l’opposition notamment, USL, RE, FCBE, PCB, dénoncent avec fermeté cet acte anti-démocratique qui relève d’une période révolue.

Les partis de l’opposition informent le président TALON qu’il se trompe d’époque et de pays.

Ils appellent le peuple souverain à se mobiliser pour rétablir, par tous les moyens légaux, notre démocratie chèrement acquise et respectée.

En tout état de cause, le gouvernement TALON sera tenu pour responsable des déconvenues qui découleraient de cet acte odieux et anti-démocratique, si au plus tard demain vendredi 22 février 2019, à 12 heures, les partis politiques de l’opposition ne sont pas rétablis dans leurs droits.

Vive la démocratie

Vive l’opposition

Que Dieu préserve notre cher pays le Bénin.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite