Hommage au roi Adandozan et prière à la Nation : Des précisions sur les causes du report de la date

409

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

(Il y a la certitude que l’événement se tiendra)

Une grande séance de prière à la Nation suivie d’une cérémonie d’hommage solennelle au roi Adandozan, 8ème souverain de la lignée royale d’Abomey, étaient prévues pour se dérouler, samedi 16 février 2019. Mais compte tenu des contres-temps de dernières minutes, l’événement est reporté pour le 16 mars prochain. A la faveur d’une conférence de presse donnée le 16 Février, les organisateurs de l’événement ont apporté quelques précisions relatives au report de la date.

Un événement historique jamais connu au Bénin s’annonce. Le comité d’organisation constitué du Syndicat national des médecins intellectuels traditionnels et assimilés du Bénin (SyNaMITraAB) et du Assiata (chef de dynastie) Adandozan a clarifié aux hommes des médias, les raisons qui ont conduit au report, puis a rassuré l’opinion au sujet de la  tenue de l’événement à la nouvelle date, le 16 mars, dans un mois. A en croire le Vénérable Gazozo, Secrétaire général du comité d’organisation et président du sous-comité communication, ce report s’est imposé en raison d’un retard dans l’aménagement du site et une coïncidence de date avec une importante cérémonie de Dada Sagbadjou, le nouveau roi d’Abomey qui a lieu samedi 16 février 2019. Selon le Vénérable en charge de la communication, abandonné depuis 200 ans, le site choisi nécessite un « investissement lourd » pour l’aménagement et toutes les dispositions sont déjà prises pour l’organisation de l’événement à la date du 16 mars 2019.  La cérémonie de prière à la Nation suivie d’hommage au roi Adandozan est un événement de taille. Pour Togbé Tofodzi Wallace, 2ème vice-président du comité d’organisation et président du sous-comité technique, la prière à la Nation, premier volet de l’événement, est « pour demander la paix sur notre pays le Bénin en cette période d’effervescence qui conduira aux élections législatives » fixées au 28 avril prochain. Le second volet consacré à l’hommage au roi Adandozan a une portée historique. Il s’agit, selon Togbé Tofodzi Wallace, de réhabiliter ce roi de Danxomè dont le règne de 21 ans (1797-1818) a été diabolisé dans les annales de l’histoire enseignée dans les écoles pendant plusieurs décennies au Bénin. A propos de ce monarque, a indiqué le Vénérable Dansou Gazozo, « Adandozan est un roi audacieux, courageux, un réformateur hors pairs et hors classes ». Le dignitaire à la tête du SyNaMITraAB apprend que le roi Adandozan a rompu le commerce humain aux négriers, supprimé le tribut annuel que ses prédécesseurs payaient au royaume rival d’Oyo qu’il a battu dans une guerre sans merci. Il a aussi opéré une réforme carcérale et agricole. « Il a converti les captifs de guerre dans l’agriculture et a dit qu’il n’y aura plus de prison chez lui » parce qu’il faut travailler la terre pour nourrir la population. Alors que l’histoire le présente comme un roi barbare, le Vénérable Gazozo affirme que c’est le roi Adandozan qui a supprimé le sacrifice humain qui avait cours dans le redouté royaume de Danxomè. A cet événement qui se tiendra dans un mois, les organisateurs annoncent la réhabilitation du trône de ce roi qui sera occupé par Dada Adandozan Ayadokoun Gbédonoukoun Hèmakoun. Il est l’Assiata de la collectivité Adandozan. Cinq mille (5000) personnes sont attendues à l’événement.

 

Teddy GANDIGBE

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite