Arguments avancés pour la non délivrance de récépissés : Les vives protestations de l’Udbn

391

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

L’union démocratique pour un Bénin nouveau ne se reconnait pas dans les déclarations du ministre de l’Intérieur. Le Bloc de Claudine Prudencio s’étonne des explications apportées par Sacca Lafia pour justifier la non délivrance de son récépissé à ce jour. Dans un communiqué, l’Udbn énumère les démarches entreprises par elle pour respecter à la lettre les dispositions du nouveau code électoral et de la nouvelle charte des partis politiques. Malgré ses diligences, elle a été confrontée à des manœuvres qui traduisent une volonté manifeste d’empêcher  l’Udbn de participer aux élections. Lire le communiqué du parti.

 

COMMUNIQUE DE PRESSE DU PARTI UNION DÉMOCRATIQUE POUR UN BÉNIN NOUVEAU (UDBN)

 

Le jeudi 14 Février 2019, le Ministre de l’Intérieur et de la Sécurité Publique, Monsieur SACCA Lafia, a animé une conférence de presse relativement au processus de contrôle de conformité des dossiers de déclaration administrative de constitution des Partis politiques à la Loi N°2018-23 portant Charte des Partis politiques en République du Bénin.

A cette occasion, il a laissé croire en substance, qu’à ce jour, aucun Parti politique ne remplirait les conditions pour se faire délivrer le récépissé. L’UDBN élève ses vives protestations quant à ses déclarations.

En effet, depuis le 31 Octobre 2018, l’UDBN est le premier Parti politique à avoir déposé ses dossiers. Le 26 Novembre 2018, le Ministre de l’Intérieur et de la Sécurité Publique a fait des observations que le Parti UDBN a prises en compte le 14 Décembre 2018. Le 31 Décembre 2018, expirait le délai légal de deux (02) mois au cours duquel, le Ministre SACCA Lafia pouvait encore notifier une décision de conformité ou de non-conformité. Cette notification n’ayant pas été faite dans le délai de deux (02) mois, le dossier de déclaration du Parti UDBN est « réputé conforme à la loi ».

Mais contre toute attente, le 07 Janvier 2019, soit Sept (07) jours après l’expiration du délai légal, le Ministre de l’Intérieur et de la Sécurité Publique a cru devoir formuler encore d’autres observations. Malgré cette entorse à la loi, l’UDBN s’est conformée aux exigences du Ministre de l’Intérieur et de la Sécurité Publique.

Depuis le 31 Décembre 2018 l’UDBN attend impatiemment son récépissé. Le 05 Février 2019, l’UDBN a fait sommation interpellative au Ministre de l’Intérieur d’avoir à lui indiquer les raisons de la non délivrance de son récépissé.

En lieu et place, c’est au travers d’une conférence de presse, le 14 Février 2019, que l’UDBN apprend qu’elle ne remplirait pas les conditions pour se faire délivrer ce récépissé. Cette façon de procéder constitue une grave entrave à la démocratie et au processus électoral.

L’UDBN ne s’associera pas à cette manœuvre en cours. Le Ministre de l’Intérieur et de la Sécurité Publique en portera, seul, la responsabilité devant l’Histoire.

Fait à Cotonou, le 14 Février 2019

La Cellule de Communication de l’UDBN

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite