Flambée du prix de l’essence frelatée : Les élections au Nigéria, la cause…

285

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Depuis quelques jours, le prix de l’essence de la contrebande a connu une augmentation. Le titre cédé à 350F est désormais vendu à 400Fcfa. Une situation qui ne laisse pas indifférentes, les populations. De sources bien introduites, la hausse du prix de l’essence de la contrebande serait liée à la fermeture des frontières du Nigéria en raison de l’imminence des élections…

Les commerçants de l’essence de contrebande sont confrontés aux difficultés d’importation de leur marchandise à cause de la fermeture des frontières nigérianes par le Service des douanes du Nigéria (Ncs) et l’Unité des opérations fédérales (Fou), selon certaines sources. Les élections présidentielles étant prévues pour ce samedi, 16 février 2019, la sécurité du scrutin et du territoire nigérian impose la fermeture des frontières. Toute chose qui a des répercussions immédiates sur le commerce de l’essence frelatée au Bénin.  Ainsi, de 350f le dimanche passé, l’essence ‘’Kpayo’’ est passé à 400f ce lundi 11 février, puis 450 FCFA le mardi, voire 500f ce mercredi 13 février 2019, soit une augmentation d’environ 30%. Cette flambée du prix de l’essence « kpayo », intrigue non seulement les vendeurs du comburant de la rue, mais aussi et surtout, les motocyclistes béninois. Cette augmentation du prix de l’essence influe également sur le coût des transports. Dans les stations de la Sonacop, il n’est pas facile de se faire servir tant l’attente est longue et ennuyante. Des alertes avaient été données. Ce qui a permis à certains de prendre suffisamment de carburant dans leur engin. De toute façon, chaque fois que le Nigéria ferme ses frontières, le Bénin continue de gémir…

 

A.B

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite