Univers littéraire béninois: Stéphane Adégnika lance ‘’Bénin : Rallumons nos lampes’’

236

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Le lieutenant-colonel Kolawolé A. Stéphane Serges Adégnika a procédé, vendredi 8 février 2019, au lancement de son ouvrage intitulé : ‘’Bénin : rallumons nos lampes ; penser et agir différemment’’. La cérémonie officielle de lancement s’est déroulée devant un parterre d’invités sous le parrainage du professeur Arifari Bako.

Intitulé ‘’Bénin : Rallumons nos lampes ; penser et agir différemment’’, l’essai de 59 pages est l’œuvre du lieutenant-colonel Kolawolé A. Stéphane Serges Adégnika. Ancien enfant de troupe du Prytanée Militaire de Bembèrèkè et officier supérieur de la logistique, il est titulaire du Brevet de l’enseignement militaire supérieur du 2nd degré (Bems I). Spécialiste des questions de leadership, de planification et de conduite des opérations militaires terrestres et interarmées, il est aussi un bon analyste de la géopolitique. Selon l’auteur l’ouvrage vise d’une part à inciter les pouvoirs publics à mettre sur pied des équipes ouvertes pour générer les idées novatrices et faire la critique d’hypothèses considérées comme admises. D’autre part, il ambitionne un début de réflexion stratégique sur le devenir du Bénin des trente prochaines années, dans un monde irréversiblement confronté à la mondialisation. Il a donc exprimé sa reconnaissance au peuple béninois pour son soutien dans ses études, au haut commandement militaire pour avoir autorisé la publication de l’ouvrage ainsi qu’à tous ceux qui ont œuvré à l’aboutissement de l’œuvre.

 

La quintessence de l’ouvrage

L’ouvrage est divisé en trois chapitres et à en croire la présentation des professeurs Sandé Zannou et Germain Gozallo, il se veut une contribution au débat sur la géopolitique dans la partie est de l’Afrique de l’ouest. Le premier chapitre met en exergue la situation géopolitique dans cette partie de l’Afrique de l’ouest dont les cas du Nigeria, du Niger, du delta du Niger et du Burkina Faso avec les menaces terroristes de Boko Haram et d’Al Kaida. Le Bénin partage non seulement les mêmes frontières avec ces pays, mais également le parc W avec le Niger et le Burkina Faso. Le Togo pour sa part vit de l’agitation sociale liée aux crises politiques. Le Bénin s’ouvre par ailleurs sur l’Océan Atlantique, et à ce niveau, il y a les menaces des pirates maritimes. A ces menaces à la stabilité du Bénin s’ajoutent les changements climatiques qui font perdre des terres agricoles et des bétails au paysans dans les pays de l’hinterland et suscite le déplacement des populations vers les pays côtiers dont le Bénin. Dans le deuxième chapitre, l’auteur a posé la problématique du développement durable, avec un accent particulier sur les objectifs du développement durable et la dimension environnementale du développement. D’autres problèmes évoqués dans ce chapitre sont relatifs au manque de planification dans les politiques de développement, l’absence de l’aménagement équilibré du territoire, la corruption, la mauvaise gouvernance locale et la mauvaise gestion des ressources. Dans le troisième chapitre, l’auteur a abordé les perspectives pour un développement équilibré, en mettant en exergue le rôle majeur des acteurs de mise en œuvre. Plusieurs invités dont entre autres le député Antoine Kolawolé Idji, Martin Assogba, Léontine Idohou, et autres se sont succédés et ont salué la détermination de l’auteur. Quant au parrain, le député Arifari Bako, il s’est félicité pour la confiance placée en sa modeste personne pour parrainer la publication. Pour lui, l’auteur a fait œuvre utile à un moment où le Bénin a besoin de sursaut patriotique.

Thomas AZANMASSO

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite