Vernissage exposition : L’artiste Koffi Dossou valorise les porcelaines béninoises en terre cuite

396

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

L’artiste peintre Bénino-togolais Koffi Dossou a ouvert les portes de son exposition d’art à la médiathèque de la diaspora, vendredi 08 février 2019.

26 œuvres d’arts faites en toile et de gouache acrylique puis 41 porcelaines en terre cuite décorées de couleurs vivantes. C’est ce coffret de produits artistiques que l’artiste Koffi Dossou a exposé vendredi, ne serait-ce que pour retenir l’attention des amoureux de l’art sur son attachement à ses racines. Artiste résident en Italie depuis une quarantaine d’années, Koffi Dossou a voulu entreprendre cette première exposition au Bénin parce que dit-il : « partout ailleurs je me fais connaître mais chez moi ce n’est pas encore le cas. Je n’ai jamais eu l’occasion d’exposer au Bénin. Alors que depuis 2000 je suis régulier à Grand Popo. L’autre chose est que je travaillais sur les céramiques de l’Italie. Mais je n’avais pas la couleur que je souhaitais avoir. C’est ainsi que je me suis dit qu’il faille aller vers les plats de Sè. Et quand j’y suis arrivé j’ai constaté que les couleurs sont d’une opacité qui me convainc beaucoup. Le travail que vous voyez est fait pour célébrer mes racines culturelles et laisser quelque chose à la jeunesse ». Pour réussir, le créateur a porté son choix sur une matière de base, la poterie de Sè. Il s’applique à mettre en valeur ces poteries en leur donnant une variété d’expression selon la thématique inspirée par le génie. L’artiste utilise la peinture pour faire  des assiettes en terre cuite des objets de décoration captivant. Par ailleurs, le diplômé de l’école des beaux-arts en Italie s’investit aussi  à produire des fresques qui abordent des questions d’ordre philosophique inhérentes  à la culture. A travers ses œuvres on peut y lire aisément la quête de l’identité culturelle. L’artiste représente les adeptes Vodoun, parle de la terre mère, de la maternité, du don de l’âme, des foyers de tension, du patrimoine Guèlèdè, des cérémonies de funérailles et bien d’autres. L’exposition restera à attendre les visiteurs toute la semaine à la médiathèque.

 

TG

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite