15e journée du championnat national de Ligue 1 : Buffles # Panthères, Un succès dans la douleur

276

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Dans le derby septentrional entre les Buffles du Borgou et les Panthères de Djougou, disputé samedi 9 février 2019 au stade municipal de Parakou, c’est le club le plus titré de la cité des Kobourou  (1980, 1992, 2014, 2017) qui a réalisé le service minimum (1-0)  face aux Panthères de Djougou. Ceci, grâce au but marqué par Ariel Komi. Une victoire qui conforte les Buffles du Borgou dans son fauteuil de leader du championnat national de Ligue 1 de football.

Gagner pour rester invaincu et en tête du classement. Tel était l’objectif des Buffles du Borgou, samedi dernier face aux Panthères de Djougou dans un derby électrique opposant le leader (Buffles)  et son dauphin (Panthères). Dans ce duel des animaux sauvages de la forêt transférés sur la pelouse synthétique du stade municipal de Parakou, le combat a été terrible dans la sportivité. Et dans cette confrontation, les locaux ont montré la marque des grandes équipes. Gagner, même quand c’est difficile. C’est ce que les Buffles ont démontré lors de ce derby septentrional contre les Panthères de Djougou. De la sortie sur blessure de Nasri Orou, le maître à jouer de la formation des Buffles, en l’absence de Séni Atikoun (meilleur buteur du club), il faut attendre la 31e minute de jeu pour voir le réveil des uns et des autres. Nabil Yarou et ses coéquipiers des Buffles ont eu la bonne idée de marquer. Ce que le club de la cité des Kpétoni n’a pas su faire. Ariel Komi était à la conclusion d’un bon déploiement offensif (68e), récompensant ainsi une excellente entame de deuxième mi-temps de sa formation (1-0). Un quart d’heure durant laquelle l’équipe des Buffles a confisqué le ballon. L’équipe des Buffles aurait pu aggraver le score mais, c’est sans compter avec la défense des Panthères qui n’a plus rien lâché jusqu’au terme des 90 min. Ce neuvième succès dans ce championnat après 15 matches disputés, et cinq nuls, soit au total 32 points, dénote que la formation des Buffles est véritablement sur le chemin de faire la passe à 2, c’est à dire succéder à elle-même.

L’arbitrage au banc des polémiques…

« (…) Les Buffles ont eu certes le gain du match dans la douleur mais avec la complicité de l’arbitre qui non seulement nous a refusé deux pénalty clairs mais nous fait valider un but après bousculade de notre défenseur», se désole El hadj Soumanou Fousséni Radji, président des Panthères de Djougou qui va, par la suite, saluer les joueurs et les supporters qui, selon ses dires, ont véritablement joué leur partition. «Pour finir nous avons formulé une plainte contre cet arbitre. Ça fait n fois qu’il contribue à notre défaite. Il ne va plus officier un match des Panthères», a-t-il conclu.

 

A.F.S.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite