Transparence budgétaire en Afrique francophone : Les performances de Wadagni saluées par ses pair

243

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Le Ministre de l’économie et des finances du Bénin, Romuald Wadagni a auréolé à nouveau le Bénin à l’international. En d’autres termes, après qu’il a été reconnu comme meilleur Ministre de l’économie et des finances, c’est le tour de ses mérites dans la culture des meilleures pratiques nécessaires à une bonne gouvernance d’être reconnus par ses pairs de l’Afrique francophone. Cette reconnaissance a eu lieu au cours du séminaire sur la transparence budgétaire en Afrique francophone, tenu à Dakar au Sénégal, du 31 janvier au 1er février 2019.

Ledit séminaire a eu pour but “d’identifier les meilleures pratiques nécessaires à une bonne gouvernance en Afrique francophone à travers d’abord la production et la diffusion à bonne date des documents budgétaires de qualité, ensuite l’implication du citoyen dans la prise de décisions et enfin la reddition régulière des comptes. Co-organisé par le Fonds Monétaire International (Fmi) et l’Union Européenne (Ue), il a été lancé par le Ministre sénégalais de l’Économie, des Finances et du Plan, Amadou Ba. Il ressort des communications, qu’en dehors des pratiques standards recommandées par les institutions internationales telles que le Fmi et l’Ocde, l’expérience du Bénin en la matière a retenu l’attention de tous les autres pays participants ainsi que les partenaires techniques et financiers, qui ont unanimement reconnu pour la circonstance et salué, les efforts « exceptionnels », réalisés en peu de temps. Lesquels efforts, ont permis au Bénin de ravir la vedette au Sénégal. Lui qui au cours de la dernière évaluation de 2017 de l’International budget partnership (Ibp), était en tête, en Afrique francophone avec la notation de 50/100 contre 39/100 pour le Bénin, venu en deuxième position. Mais c’était sans compter sur les efforts de ce dernier et ce, grâce à ses récentes innovations. Notamment, l’initiative de l’alphabétisation budgétaire au profit des apprenants qui vise à “former une nouvelle génération d’hommes conscients de ses droits à l’information et donc aptes à barrer la voie à la corruption” et le renforcement ces dernières années, de l’implication de la société civile dans le cycle budgétaire, avec la prise chaque année d’un arrêté ministériel définissant les étapes d’intervention des Organisations de la société civile. A noter que le Bénin sous la houlette du Ministre Romuald Wadagni avait déjà rattrapé son retard dans l’approbation des lois de règlement et se prépare à faire pareil pour l’apurement définitif des comptes.

 

Janvier GBEDO (Stag)

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite