Fédération béninoise de cyclisme : Pas de tour du Bénin en 2019…

310

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

(Romuald Hazoumè exprime son amertume)

C’est le découragement et la tristesse qui se lisaient dans le visage des jeunes cyclistes béninois et membres de la Fédération béninoise de cyclisme (Fbc), ce lundi 28 janvier 2019, lors de la sortie médiatique de Romuald Hazoumè, président de la Fbc. Ceci, pour annoncer la non-organisation du Tour cycliste international du Bénin en 2019 et la non-tenue de certaines compétitions départementales pour la détection de jeunes talents. Pour cause….

En prenant la tête de la Fbc, Romuald Hazoumè et son bureau redonnaient vie au cyclisme béninois à travers d’une part, plusieurs participations aux compétitions régionales que sont les Tours du Togo, du Sénégal, de la Côte-d’Ivoire, de la Rd Congo, du Burkina Faso, et d’autre part, les compétitions continentales notamment les Championnats continentaux (à Kigali au Rwanda) et la Coupe d’Afrique des nations à Asmara. De plus, la Fbc a organisé de façon statutaire, quatre Courses départementales de vélos ordinaires (Cdvo) respectivement à Banikoara, Glazoué, Djougou et Lokossa. Ceci, pour non seulement intéresser les populations au vélo mais aussi détecter de nouveaux talents afin d’étoffer les trois équipes nationales que sont masculine, féminine et junior. En une année, la Fbc a relevé le niveau des coureurs béninois mais a suscité d’engouement au sein de la population. L’avenir du cyclisme béninois était donc prometteur grâce à l’appui financier de la Sobebra, qui devenait, le 1er janvier 2018, un partenaire privilégié de la Fbc.

Malheureusement, la dynamique vers l’essor du cyclisme béninois va prendre un sérieux coup à partir de cette année 2019. «L’avenir du vélo béninois est compromis», se désole Romuald Hazoumè. Car, la loi de finance 2018-39 qui est entrée en vigueur le 1er janvier pour la gestion 2019 a institué en ces articles 293-13 ; 293-14 ; 293-15 ; 293-16, la taxe pour le développement du sport. «Toutes les grandes entreprises sont assujetties à cette taxe qui représente 1 pour 1000 de leur chiffre d’affaires de l’année précédente hors taxes. Cet argent doit permettre d’aider les clubs professionnels qui participent à un championnat national dans le football, le basket-ball, le hand-ball et l’athlétisme», a-t-il rappelé.

La Fbc perd gros, pas de Tour cycliste international du Bénin…

 

A en croire Romuald Hazoumè, le partenariat qui les lie à la Sobebra est d’un peu plus de 3 pour 1000 de son chiffre d’affaires. «Conséquence, la Fédération que je préside a été invitée par la Sobebra pour signer un avenant au contrat qui nous liait. Elle réduit sa participation à 1 pour 1000, ce qui fait perdre à notre budget annuel 60 millions de Francs Cfa », a fait remarquer Romuald Hazoumè, tout en annonçant qu’il n’aura plus de courses de détection ni l’organisation du Tour cycliste international du Bénin. «La Sobebra maintient son sponsoring pour nous permettre de rayonner au niveau continental et je la remercie», a-t-il fait entendre. «Cette situation m’attriste et me met en colère. (…) Nous craignons que tous ses efforts soient réduits à néant », conclu Romuald Hazoumè.

 

Abdul Fataï SANNI

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite