Double sanction infligée au football béninois : Le Bénin sommé de payer 20 000 dollars et 29 millions francs Cfa

499

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Lourdes sanctions à l’encontre du Bénin et son football. En une semaine,  deux décisions ont été sorties  respectivement par l’Union des Fédérations ouest-africaines de football (Ufoa) et par la Confédération africaine de football (Caf), sommant lourdement le Bénin des amendes, aussi bien financières que disciplinaires.

C’est l’Ufoa qui a annoncé les couleurs en interdisant au Bénin de prendre part à toutes ses compétitions qu’elle organisera durant les deux prochaines années, avec une amende de 29 millions de francs Cfa. Cette décision fait suite au retrait du Bénin du tournoi Ufoa U20 de Lomé en novembre-décembre 2018. A la suite de l’Ufoa, c’est l’institution reine du football africain qui vient d’assommer davantage le cuir rond béninois. Cette fois-ci, la sanction est liée au match retour Bénin # Algérie (1-0), comptant pour la quatrième journée des éliminatoires de la Can Egypte 2019. Un match disputé, mardi 16 octobre 2018 au stade Mathieu Kérékou, devant près de 30 000 supporters. Pour la Caf, le Bénin a mal organisé ledit match dont les rapports du commissaire au match et de l’arbitral central, le Namibien Jackson Pavaza ont largement contribué à cette décision. Conséquence, le Bénin payera une amende de 10 000 dollars pour «violence faite sur les officiels du match». De même, le Bénin est sommé de payer une autre amende de 10 000 dollars pour l’insécurité qui a régné à l’intérieur du stade. Au total, «la Fédération béninoise de football est condamnée à payer à la Caf, une somme de 20 000 dollars pour l’ensemble des dysfonctionnements», précise le site beninsports. A la suite de ces lourdes sanctions, le match Bénin # Togo de mars prochain doit être bien organisé afin que le pays de l’international béninois Jodel Dossou  ne subisse pas les mêmes sanctions. Il urge que cette rencontre décisive et cruciale se prépare dès à présent en invitant le public au fair-play, game de la Fifa.

Abdul Fataï SANNI

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite