Insalubrité et pollution sonore à Cotonou : Le Procureur Mètonnou maintient la veille

519

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Le Procureur de la République près le Tribunal de 1ère instance de Cotonou est toujours préoccupé par une ville de Cotonou où il fait bon vivre. Ce mercredi 23 janvier, à la faveur d’une réunion tenue à son cabinet avec le maire Isidore Gnonlonfoun, le directeur de la Police municipale, le Commissaire central de Cotonou et le commandant de la brigade de protection du Littoral, Mario Mètonnou a mis en place une brigade tripartite pour lutter efficacement contre l’insalubrité et la pollution sonore.

Les premières condamnations avaient un objectif dissuasif. Il faut maintenant aller plus loin tout en préservant les acquis. Après avoir fait le constat qu’une accalmie a été observée après les premières poursuites, le Procureur et le maire de Cotonou ont relevé que depuis quelques jours, les actes d’incivisme reprennent du poil de la bête à Cotonou. Hier, avec ses hôtes, le Procureur de la République près le Tribunal de Première Instance et de Première Classe de Cotonou  a abordé les différents aspects de la question de l’environnement et plus particulièrement la situation d’insalubrité qui sévit à Cotonou. Face au fait que des citoyens ont délibérément choisi de polluer l’environnement en jetant des ordures dans la rue, et suite aux appels infructueux à changer de comportement, Mario Mètonnou décide de passer à la vitesse supérieure avec des sanctions plus corsées telles que prévues par la loi. Ainsi installée, la brigade tripartite (police républicaine, Brigade de la protection du Littoral et la Police municipale) se chargera de faire une veille permanente dans la ville. Le Procureur a instruit les différents chefs d’unité ayant pris part à la séance dans ce sens. La pollution sonore et les différentes formes de vandalisme que subissent les infrastructures routières n’ont pas été occultées. Mario Mètonnou promet une lutte efficace contre l’insalubrité afin de donner à la ville de Cotonou l’image d’une ville propre où on respire un air frais.

 

M.M

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite