Nomination des chefs d’établissements à l’enseignement supérieur : L’Intersyndicale proteste et dénonce un refus de dialogue

1 044

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Le ton monte au niveau de l’enseignement supérieur. L’Intersyndicale des enseignants des universités nationales du Bénin n’entend pas laisser le gouvernement remettre en cause les acquis au niveau universitaire. Après avoir haussé le ton contre la suspension des élections des recteurs, vice-recteurs, doyens, etc. les enseignants du supérieur, à la faveur d’une réunion ce lundi, 21 janvier 2019, mettent en garde le gouvernement quant aux stratégies pour un passage en force à la nomination des chefs d’établissements. Tout en déplorant le fait que le gouvernement soit resté fermé au dialogue malgré les démarches entreprises. l’Intersyndicale appelle la communauté universitaire à la vigilance et à la mobilisation. “En tout état de cause, l’Intersyndicale des enseignants du supérieur condamne fermement toutes les décisions tendant à porter à la tête des établissements des Unb des dirigeants illégitimes”, prévient-elle avant d’inviter les enseignants du supérieur à se garder d’être complices des initiatives du gouvernement tendant à remettre en cause les acquis et les libertés académiques. Plusieurs actions de protestation sont projetées pour contraindre le gouvernement à revoir sa position.

 

Aziz BADAROU

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite