Vainqueur du championnat zonal de tennis des 14 ans et moins : Gloriana Nahum, une étoile montante du tennis béninois

347

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Du 7 au 15 janvier 2019, a eu lieu à Lomé (au Togo), le championnat zonal ouest et centre des 14, 16 ans et moins. Et sur la douzaine d’athlètes béninois, Gloriana Nahum a été la seule à monter sur la plus haute marche du podium en individuel. Elle valide ainsi, de façon directe, et pour la deuxième fois de suite, son ticket pour le championnat d’Afrique des 14 ans et moins filles.

Peu à peu, elle est en train d’écrire les pages de son histoire dans le paysage du tennis béninois voire africain. Gloriana Nahum, puisqu’il s’agit d’elle ne cesse d’impressionner à chaque rendez-vous du tennis, aussi bien au plan national que continental. Âgée à peine de 13 ans, elle gravit déjà des échelons. De quoi être l’espoir du tennis béninois au niveau des dames. En tout cas, Gloriana Nahum fait chaque fois de son mieux pour hisser le Bénin au plan africain quand il s’agit des championnats de catégories d’âges. Sa dernière prouesse en date a été à Lomé au Togo à l’occasion du championnat zonal ouest et centre des 14, 16 ans et moins. Elle a été la seule athlète en individuel à avoir validé son ticket pour le championnat d’Afrique des nations des 14 ans et moins. En finale, elle a battu une Ivoirienne par deux sets à un. Pourtant, elle était menée au premier set (2-6) mais a eu les ressources nécessaires pour venir à bout de son adversaire pour décrocher la médaille en or (2-6, 6-4, 6-2). «Je suis très contente de ma victoire. Elle conforte mon classement (troisième) au plan africain…», se réjouit-t-elle.

Passer un nouveau cap…

 

Qualifiée directement pour le prochain championnat d’Afrique des nations des 14 ans et moins filles qui aura lieu en Tunisie en juin prochain, elle a ainsi confirmé son statut. En 2018, elle avait aussi validé son billet au championnat d’Afrique au Maroc où elle a été éliminée en quart de finale. Cette fois-ci, son rêve est d’aller décrocher le titre continental dans sa catégorie afin de faire monter le drapeau béninois dans les cieux du pays des Aigles de Carthage. Classée troisième au plan africain dans sa catégorie, Gloriana Nahum est déjà abonnée au travail pour améliorer sa technique afin d’attendre son objectif. C’est pourquoi, elle voudrait être présente sur les prochains tournois Itf/Cat (Fédération internationale de tennis / Confédération africaine de tennis ; ndlr) avec le concours de la Fédération béninoise de tennis (Fbt) pour s’améliorer. Gloriana Nahum est donc une étoile montante du tennis béninois et il est important de la mettre dans un cadre idéal afin de lui permettre de concrétiser ses rêves pour devenir la Serena Williams du Bénin.

Abdul Fataï SANNI

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite