Législatives de 2019 : L’opposition : Une union de façade ?

524

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Le parti Restaurer l’espoir ( Re) et l’Union sociale libérale ( Usl) étaient les grands absents de la rencontre de l’opposition tenue cette semaine au siège de Vidolé à Cotonou. Or, l’opposition prône l’utilisation d’une liste unique lors des prochaines législatives. Les forces politiques opposées au régime de Talon semblent donc afficher une union qui n’en est pas une.

La rencontre de Vidolé qui a rassemblé certains membres de l’opposition dont les grandes figures Yayi Boni, Nicéphore Soglo et Rosine Soglo, a quand même enregistré de grands absents. Le Re et l’Usl n’étaient pas présents.  C’étaient donc les Forces cauris pour un Bénin émergent (Fcbe) et le couple Soglo élargis au député Éric Houndété qui ont animé ladite rencontre. Et depuis, beaucoup s’interrogent  sur ces absences remarquables. Comment-a-t-on organisé cette réunion ? Le Re et l’Usl ont-ils été invités ? Si oui, pourquoi n’étaient-ils pas à la rencontre alors qu’ils se réclament de l’opposition dure? A défaut d’avoir les figures de proue comme Candide Azannaï et Sébastien Ajavon, lui, forcé à l’exil, pourquoi leurs représentants n’étaient-ils pas à Vidolé ? La rencontre de ce mercredi avait été sanctionnée par un communiqué fait d’un message intéressant : la nécessité d’avoir une liste unique lors des législatives prochaines. Seulement, comment l’opposition compte – t- elle réaliser un tel rêve si tous ses membres ne sont pas dans la même dynamique ? Ou bien la rencontre de cette semaine relève -t-elle d’une stratégie visant à faire pression sur l’Usl et le Re, les deux canards boiteux qui refusent de faire les difficiles concessions ? Veut-on obliger les partis à prendre le train en marche ? Ou  encore à travers la sortie de Vidolé, veut-on donner un avant goût en attendant l’officialisation du tandem réconcilié Azannaï – Yayi? Rien n’est moins sûr. Ce qui est pour le moment indéniable, c’est que deux poids de l’opposition ont brillé par leur absence à la rencontre de Vidolé. Ce qui n’est pas anodin. Face aux enjeux actuels, il est clair que la dispersion des énergies sera une véritable erreur de l’opposition. Elle aurait ainsi montré qu’elle vendait depuis longtemps une union de façade aux citoyens décidés à sanctionner les errements du régime de la Rupture.

 

Mike MAHOUNA

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite