Entretien avec le président du culte Vodoun de Godomey : «Sègbo Lissa, c’est la mère de tous les vodouns», dixit Toussaint Sate

482

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Dans le cadre de la 26e édition de la fête de Vodoun, Dah-Honto, situé dans l’arrondissement de Godomey (Commune d’Abomey-Calavi) a vibré du 7 au 13 janvier 2019, aux sons et aux rythmes du vodoun appelé «Sègbo Lissa». A cette occasion, Toussaint K. Sate, président du culte Vodoun de l’arrondissement de Godomey s’est prêté à nos questions. Dans cette interview qu’il nous a accordée, il a levé un coin de voile sur la divinité Sègbo Lissa avant d’évoquer ses bienfaits.

 

Matin Libre : Parlez-nous un peu du Vodoun Sègbo Lissa…

Toussaint K. Sate :  Sègbo Lissa, c’est la mère de tous les vodouns. C’est elle qui a mis au monde tous les autres vodouns. Ce vodoun, c’est une femme et c’est elle qui a donné naissance aux autres. C’est le caméléon. C’est ça qu’on a dessiné au mur à l’entrée de la maison. Donc, c’est en quelque sorte la patronne des vodouns. Le pouvoir, c’est chez Sègbo Lissa. C’est chez elle qu’on vient le chercher pour l’utiliser.

Alors, quels sont les bienfaits de Segbo Lissa ?

Sègbo Lissa incarne l’Être suprême et se manifeste à travers l’être humain. Elle porte en elle de grandes chances, ne l’offre pas facilement à qui que ce soit. Mais quand elle le fait, c’est pour toute la vie. Elle procure le bonheur et la richesse. Sègbo Lissa est alternativement décrit comme le frère de « Mawu », son mari ou son fils et parfois comme son messager. Leur relation n’est pas sexuelle, mais exprime l’unité de la dualité ou l’union des contraires. A eux deux, ils symbolisent la divinité suprême. Sègbo Lissa change de pagnes. Vous voyez le caméléon, tel qu’il change. C’est comme cela se comporte Sègbo Lissa. C’est pourquoi les patrons des vodouns qui protègent leurs enfants vodouns, quand tu portes leurs accoutrements, tu as toujours des bienfaits. On dit que les Hounon ne trouvent pas d’argent. On ne va pas ramasser l’argent quelque part. C’est ce même vodoun qui nous indique le chemin approprié à suivre pour trouver de l’argent. Donc, Sègbo Lissa est là, parmi les vivants pour faire du bien aux Hommes, même aux journalistes.

Quel message avez-vous à lancer à l’endroit des Vodounsi de Godomey à l’occasion de la fête du 10 janvier au Bénin ?

Il faut d’abord dire que le 10 janvier, c’est le jour où chaque dignitaire, chaque adepte rend hommage à sa divinité à travers des offrandes accompagnées de danses et d’animations. C’est un grand moment de retrouvailles, l’occasion de voir tous les vodouns ensemble. La fête des vodouns qu’on célèbre chaque 10 janvier de l’année, à Godomey dans la Commune d’Abomey Calavi, on l’a commencée depuis la date 7 du mois de janvier et c’est l’épilogue, ce dimanche 13 janvier à Dah-Honto, dans l’arrondissement de Godomey. Les cérémonies qui restent à notre niveau concernent les vodouns «Sègbo Lissa». C’est pourquoi la fête qui devrait finir à la date 10 est en train de prendre fin ce dimanche 13 janvier à Dah-Honto. Tous ceux qui ont effectué le déplacement pour vivre ces festivités ancestrales, seront bénis. Ils auront la paix et la joie dans leurs familles respectives. Ils auront de l’argent. Tous leurs travaux qu’ils ont laissés pour être du rendez-vous durant une semaine, seuls les dieux pourraient les remercier pour leurs sacrifices. Le vodoun «Sègbo Lissa» ne peut les oublier. Le reste, c’est entre eux et le vodoun.

Votre mot de la fin pour clore cet entretien…

Je voudrais remercier les hommes des médias qui font un travail remarquable à l’occasion de la fête de vodoun. Sans vous, personne ne serait au courant de ce que nous faisions. C’est grâce à vous que ceux qui sont dans le reste des pays en Afrique, en Europe et même en Amérique, sont au parfum de ce qui s’est passé ici à Dah-Honto durant les sept jours de manifestations riches en couleurs de vodoun et en démonstration de différents rythmes de danses. Les vodouns vont vous protéger afin que vous puissiez continuer le travail tous les jours. Je profite également de l’occasion pour souhaiter bonne fête à tous les vodouns du Bénin en général et de Godomey en particulier. Que cette nouvelle année soit celle de la paix, de la joie, de l’amour, du travail, de la santé et beaucoup d’argent pour le peuple béninois. Je vous remercie.

Propos recueillis par : A.F.S.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite