A cette alure, où va Restaurer l’Espoir ? (Nouvelle publication)

301

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Un pas en avant, un pas en arrière. Tantôt pour l’opposition, nous parviennent les bonnes nouvelles, tantôt pour elle, nous parviennent les mauvaises nouvelles. Les dernières ne sont pas du tout bonnes. Et là, ce ne sont ni des rumeurs simples, ni des rumeurs persistantes. Il s’agit maintenant des faits. Des faits têtus. Candide Azannaï a mis les pieds dans le plat. Publiquement, avec rage et force. Alors que l’opinion croyait que l’USL de Sébastien Ajavon, Fcbe de Boni Yayi, la RB handicapée de la famille Soglo, et Restaurer l’Espoir de Candide Azannaï étaient sur le point de constituer un grand ensemble, pour affronter les deux grands blocs de la mouvance présidentielle, subitement, la nouvelle tombe sur la tête des militants de l’opposition, comme sur la tête de tous, tel un coup de massue. “Cocaïne, gué, drogue, olochi, akwè gnignon”. Et voilà la boutade à l’endroit de Sébastien Ajavon, qui refuse d’accorder une place de choix à Candide sur la liste de son parti. Et Azannaï de considérer que l’USL est loin d’avaler son Restaurer l’Espoir.L’acharnement des ténors de l’USL ayant débordé, et Azannaï n’en pouvant plus a dégainé comme à son habitude. L’opposition est donc nue. A trois mois du scrutin des législatives, elle peine à aplanir les divergences et s’entredéchire. Mais ce qui est incompréhensible, c’est la posture nouvelle du Président de Restaurer l’Espoir. S’en prendre ouvertement à un maillon puissant de l’opposition, dans les circonstances où l’opposition, même unie, a du pain sur la planche, rime à quoi?

C’est quel schéma?

C’est quelle stratégie ?

Ça répond à quoi?

Surtout que l’on sait qu’il y a quelques jours, lors de la sortie politique de Séverin Adjovi, ancien maire de Ouidah, l’homme réaffirmait en des mots très durs son opposition au régime Talon. Rien ne présageait donc qu’il allait vers la mouvance.

Où va-t-il décidément?

Que va-t-il faire tout seul lors des prochaines élections, qui constituent quand-même un enjeu capital?

Difficile de le dire.

Où va Azannaï?

Lui seul pourra le dire.

Pour nous autres, wait and see.

Dine ABDOU

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite