Célébration du 10 janvier dans la cité des Kpassè : Les manifestations officielles prennent la marque du nouveau départ

99

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

(Plus de conflit entre  souverains à Ouidah)

La fête du Vodoun est célébrée en liesse à Ouidah le 10 janvier 2019. En présence des hauts dignitaires, des têtes couronnées, des  grands prêtres et prêtresses du panthéon Vodoun, la cérémonie consacrant la manifestation officielle a été riche en couleurs et a enregistré la présence d’une masse impressionnante de participants.  

La ville historique de Ouidah, comme à l’accoutumée, est noire de monde  jeudi 10 janvier dernier. Les parures des grands jours de fêtes sont au rendez-vous. Adeptes des divinités Mammi Dan, Hounvè, Atchinan, Tohio, Sakpata, Togbé Glè,  Atigali, Thron, Gambada et bien d’autres sont tous enthousiasmés et multiplient les vas et vient, le sourire au visage, le corps rayonnant sous le soleil brulant. Entremêlés à la grande mobilisation des expatriés, toujours rassemblés et très curieux avec leur appareils photo et cameras, les fidèles du culte Vodoun, comme une troupe armée, se sont regroupés, sur ordre venant du souverain Daagbo Hounon Tamandjrèhoukpon. La procession qui va marquer le début des festivités devrait prendre son envol. Il sonnait 11 heures 30 quand le cortège du pontife  apparut au sein de la foule, après les foulées annonciatrices d’un groupuscule de cinq jeunes adeptes Vodoun sonnant le gong majeur et balançant le drapeau Vodoun de couleur rouge, blanc et noir. La procession a suscité l’adhésion spontanée de la population de Ouidah. Au détour des chants, danses, litanies et acclamations, la masse a suivi le cortège qui a d’abord fait le tour du Marché Zobè avant d’observer une pause de rituel au niveau de la divinité ‘’Aïzan’’ (la divinité protectrice du marché Zobè). A cette étape, le souverain pontife Daagbo Hounon Tomandjrèhoukpon avec à ses côtés Dah Bokpè Houézrèwèkè et bien d’autres têtes couronnées, a fait en une fraction de dix à quinze minutes le rituel de salutation et d’apaisement pour le Vodoun ‘’Aïzan’’. Par la suite, le cortège s’est ébranlé vers le temple des pythons en face de la basilique de Ouidah où d’autres principes de base et rituels ont été observés en secret avant le départ pour la plage. Tout le long de la route des esclaves qui mène à la plage où est érigé le monument de la porte du non-retour, chant, danses, chapelet de litanies bref, l’enthousiasme et la chaleur de la fête donnaient leurs échos de loin. L’émotion et la pression ont pris du volume sous le soleil du midi.

 

A la plage l’image inédite s’affiche…

Une image de réconciliation. Daagbo Hounon Tomandjrèhoukpon et Daagbo Hounon Hounan II étaient tous deux ensembles sur la plage. Cette image a en effet disparu des écrans et des affiches il y a au moins dix ans. La tribune officielle était offerte au pontife Hounon Tomandjrèhoukpon. Signe que c’est lui qui est désormais reconnu pour le trône entre temps âprement discuté. Quant à Hounon Hounan II une place de choix lui a été également accordée sur les lieux des manifestations et les deux ont fêté ensemble dans une convivialité inattendue. Une image de paix et d’un nouveau départ dans le panthéon Vodoun à Ouidah. « Vous savez qu’il y a dix ans que nous ne venons plus à la plage pour fêter. Quand il y a division il faut rester à l’écart pour prier pour que tout se règle de par la volonté divine. Ce que vous avez vu ce n’est pas notre travail. C’est la matérialisation de l’amour. Les mânes des ancêtres ont écouté nos prières. La paix est revenue et tout conflit est réglé. Nous souhaitons que cette situation de paix se pérennise. Le pouvoir central nous a aidé sur le plan matériel et moral, on ne peut pas le nier » fait savoir Dah Bokpè Houézrèwèkè, approché sur la question pendant une cérémonie de la collectivité familiale Bokpè. Et curieusement, la manifestation de cette 26ème édition de la fête du Vodoun a connu une organisation particulière et éclatante. Sur les lieux, deux géantes tribunes installées avec à la clé la représentation d’une forte délégation gouvernementale qui a à sa tête le ministre de l’agriculture de l’élevage et de la pêche, Gaston Dossouhoui et celui des Affaires étrangères, Aurélien Agbénonci. Par ailleurs, le cultuel s’est également invité dans la fête par endroit. Ce qui est souvent rare. Toute chose ayant donné un vrai piquant à la fête du vodoun 2019 qui n’attend que d’être rehaussé davantage en image pour la promotion bénéfique de la destination Bénin.

 

Teddy GANDIGBE  

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite