La loupe : Trois problèmes dans trois circonscriptions électorales

280

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Dans la dix-neuvième circonscription électorale, la treizième et la vingt-et-unième, Patrice Talon a du mouron à se faire.

Le professeur François Abiola, ancien ministre d’État de Boni Yayi, centriste puis brusquement rupturien bon teint dans son Sakété natal, et d’origine, jouit d’une impopularité sans nulle pareille.

Auprès des populations d’abord, mais surtout au sein des grands électeurs, maires, anciens maires, anciens députés, députés, anciens chefs d’arrondissement, chefs d’arrondissements, anciens chefs quartiers, chefs quartiers.

Pourtant, pour des raisons jusque-là inconnues, il a été propulsé il y a environ deux mois, à Parakou, membre du bureau politique national du Bloc Républicain. Une promotion qui n’est pas du goût des militants de Sakété. Beaucoup, rien qu’à entendre ce nom, ont rejoint sans réfléchir  l’Union Progressiste. Et d’autres ont atterri dans l’opposition refusant de servir à nouveau leur ‘’bourreau’’ d’hier,

Ils ont choisi entre loyauté politique et dignité humaine,

Le positionnement de François Abiola en pole position à cette allure, et selon les échos qui proviennent de Sakété surtout,  équivaut à l’échec inévitable de la mouvance présidentielle.

Dans la treizième, Malick Gomina et Abdoulaye Tchané sont les plus méritants politiquement. Mais qui prend la tête? Dilemme. Eux deux sont au moins populaires.

Les personnalités impopulaires dans la dix-neuvième sont Adidjath Mathys et Jacques Migan. Mais ce sont des personnalités  en vue dans le bureau politique national du Bloc Républicain.

Les événements politiques successifs de ces dernières semaines, dans leur supposée zone de prédilection ont laissé transparaître aisément cette hypothèse.

Ce n’est ni un secret, ni un acharnement. Ce n’est ni un sondage, ni une analyse. Encore moins une information à vérifier. C’est une évidence. Une certitude mathématique. Un axiome.

Dans leur cas ce n’est pas l’échec, c’est la catastrophe.

Dine ABDOU

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite