Promotion des Tic au Bénin : Le Code du numérique passé au scanner

631

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Le ministère l’Economie numérique et de la communication, à travers l’Agence pour le développement du numérique, a organisé mardi 8 janvier 2019, une conférence sur le code du numérique. L’activité entre dans le cadre de la série de rencontres organisées dans le but de mieux comprendre les enjeux, les perspectives et le contenu du Code. C’était au Golden Tulip Hôtel à Cotonou.

La conférence avait pour objectif d’amorcer la vulgarisation du code du numérique, à travers un cadre réglementaire. Elle entre dans le cadre des activités qui seront organisées avec pour objectifs principaux, d’informer de l’existence du code, de sensibiliser sur les changements de comportements et de rassurer des avantages qu’il apporte pour les populations et pour le Bénin. En effet, depuis quelques années, le numérique est devenu un outil essentiel de la vie quotidienne et son évolution n’est pas sans conséquences sur la vie privée de chacun. Il était donc impérieux pour l’État et les gouvernants, de réguler son utilisation pour la sécurité des citoyens, d’où l’adoption du Code du numérique. Composé de 647 articles de lois répartis en 7 livres et quelques centaines de textes d’application, réunis en un document unique, le Code du Numérique constitue le cadre législatif et réglementaire du secteur du ‘économie numérique. Innovation majeure au Bénin et en Afrique francophone, ce document est encore en chantier dans sa partie règlementaire. La partie législative du code du Numérique a été votée à l’unanimité par l’Assemblée Nationale le 13 juin 2017 et promulguée par le Président de la République, en Avril 2018. Dans sa partie législative, le Code du Numérique, regroupe un ensemble de lois revues et enrichies dans les domaines des communications électroniques, des services de confiance, du e-commerce, de la cybersécurité et de la protection  des données à caractère personnel. Il offre ainsi un cadre législatif moderne et performant permettant de réaliser les projets phares dans le secteur du numérique, et de définir une base, juridique pour le développement de tous les secteurs de l’Économie Numérique, y compris le E-Commerce, la confiance numérique et la cybersécurité. Un cadre réglementaire Pour le directeur de l’Agence pour le développement du numérique (Adn), Serge Adjovi, le projet du Code du numérique entre dans le cadre des réformes contenues dans la Programme d’actions du gouvernement (Pag), devant permettre de disposer d’un cadre plus complet de l’évolution de numérique pour une transformation maîtrisée de la société béninoise. Il a donc salué le travail de qualité abattu par les différentes parties prenantes de l’outil. Il a émis le vœu de voir les participants servir de relais, pour la vulgarisation du code. Selon  les propos de Secrétaire général du ministère de l’Economie numérique, Serge Koudjo, étant un secteur transversal, le numérique nécessite un cadre réglementaire. Ce qui justifie l’avènement du code, qui favorise la dématérialisation de l’espace numérique béninois. Tout en insistant sur les défis liés à ce code, il a lui aussi invité les uns et les autres à en assurer la vulgarisation. Le code du numérique revêt une importance capitale, a laissé entendre la ministre de l’Economie numérique et de la communication, Aurélie Adam Soulé Zoumarou, en ce sens qu’il établit un climat de confiance autour des transactions électroniques. Toute chose devant favoriser l’afflux des investisseurs. Elle a rassuré des démarches en cours pour l’élaboration et la validation des textes réglementaires et d’application du code. Elle a fini ses propos en appelant à une large diffusion du document.

Thomas AZANMASSO

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite