Fête du 10 janvier : Talon avec les ”vodun”’ demain?

557

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

10 janvier au Bénin, c’est la fête nationale des religions endogènes. Depuis plus de deux décennies, elle se célèbre avec la particularité que des chefs de l’État n’ont jamais été présents physiquement aux manifestations officielles aux côtés des ”vodun- isants”. Si durant 10 ans, ce reproche a été fait à Yayi Boni, il semble que Patrice Talon, qui lui a succédé, est dans la même dynamique. Troisième célébration sous son mandat, l’actuel chef de l’État créera-t-il enfin la surprise pour le plaisir des gardiens de la tradition ? La question mérite d’être posée quand on sait que deux fois de suite, le chantre de la Rupture était absent en dépit des appels ou invites à son endroit. 2019 étant une année stratégique ou à enjeux pour Patrice Talon avec les élections législatives qui sont imminentes, cherchera-t-il à refaire son image auprès des adeptes des religions endogènes en se présentant demain jeudi aux manifestations officielles? Rien n’est exclu quand on sait que depuis quelques semaines, le chef de l’État s’est lancé dans une série d’opérations de séduction avec des mesures et actions non sans impact positif sur le citoyen lambda. Toutefois, quand on se souvient que récemment le Palais de la République a martelé que Patrice Talon n’aime pas le populisme et qu’en janvier 2017, le directeur à la communication du Palais de la République, Wilfried Léandre Houngbedji avait précisé qu’ << il n’est pas du rôle du chef de l’État de se présenter à la fête du vodun>>, on peut, au risque de se tromper, affirmer que le numéro 1 des Béninois ne sera pas, une fois encore, à la présente édition de la fête.

 

 Mike M.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite