Fédération béninoise de badminton : Aubin Assogba évoque les grandes activités de 2019

324

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

(Internationaux de badminton du Bénin, qualificatifs aux Jo)

Après les championnats nationaux de badminton en décembre 2018, clôturant ainsi la saison écoulée, les regards sont désormais tournés vers 2019 après une année 2018 non moins reluisante. Et déjà, pour marquer l’année en cours, la Fédération béninoise de badminton (FéBéBa) entend organiser plusieurs activités pour révéler le Bénin et son badminton.

A en croire Aubin Assogba, président de la FéBéBa, le badminton béninois connait de plus en plus une mutation positive depuis l’installation du nouveau Comité exécutif. Ceci se traduit, selon ses dires, à travers plusieurs initiatives et surtout des actions de promotion de la discipline sur toute l’étendue du territoire national. «La preuve est la délocalisation du championnat national 2018 dans la ville historique de Ouidah», a-t-il justifié. Pour lui, l’année 2019 s’annonce plus mouvementée, notamment la mise en œuvre effective du calendrier d’activités statutaire qui, cette année connaitra des nouvelles compétitions avec des «Prices Money». Il s’agit, selon ses propos de l’organisation de trois compétitions majeures dans trois grandes villes du pays notamment l’Open super- séries de Ouidah dont le prix mis en jeux sera 200.000 Francs Cfa, l’Open Classic d’Abomey-Calavi avec un prix de 250.000 Francs Cfa et l’Open Grand prix de Cotonou avec en partage 300.000 Francs Cfa. Selon la projection de la FéBéBa en accord avec la Fédération mondiale de badminton (Bwf), les Internationaux de badminton du Bénin auront lieu cette année avec un prix en jeu de 10.000 $. Pour y parvenir, le Comité exécutif s’est doté du matériel ultra moderne, notamment les tapis de compétition aux normes mondiales afin de permettre une bonne participation des badistes internationaux. Surtout que les Internationaux de badminton du Bénin sont  qualificatifs pour les Jeux Olympiques de Tokyo 2020. Le Bénin est donc en phase  avec la Bwf en ce qui concerne la structuration de l’organisation des événements Bwf. Le Bénin se classe ainsi après le Nigeria comme le deuxième pays disposant de tapis aux  normes dans la sous-région Ouest et centre de l’Afrique. Ceci grâce à la vision et le dynamisme de l’actuel Comité exécutif de la FéBéBa. Au regard de tout cela, le travail le plus dur à faire est du côté de l’encadrement technique qui doit jouer pleinement son rôle et hisser le badminton béninois plus loin au-cours de l’année 2019.

A.F.S.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite