Regard de Luc Gnimassou sur la pétanque béninoise : «Je suis convaincu que le niveau va être plus performant»

216

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Grand amateur de la pétanque, Luc Gnimassou est l’un des membres du bureau organisant la compétition «Tour à tour de pétanque». Dans une interview qu’il a accordée, il a porté un regard global sur la pétanque au Bénin avant de faire un bilan sur les différents tournois de «Tour à tour». Luc Gnimassou a espoir que la pétanque béninoise traversera davantage les frontières grâce aux sponsorings. Lisez-plutôt !!!

 

Qui est Luc Gnimassou ?

C’est un grand amateur de la pétanque. Un ancien joueur de pétanque à Cotonou. Un vrai passionné de la pétanque. Et j’ai toujours gardé cette passion. J’ai participé le plus souvent à des compétitions et j’aperçois de plus en plus le niveau national par rapport à la pétanque est très élevé. Et j’aperçois également que le sport boule est un sport d’avenir avec de plus en plus de licenciés et de clubs qui apparaissent sur l’échiquier national.

 

Quel bilan peut-on retenir de «Tour à tour 2018» et quel regard portez-vous sur la pétanque au Bénin ?

 Je me rends compte que toute cette année a été prolifique au niveau de la pétanque. Des talents se sont révélés. L’équipe béninoise qui est vice-championne du monde. Cela justifie du niveau très relevé aujourd’hui de la pétanque au Bénin. De nombreuses compétitions ont eu lieu cette année et des talents se sont révélés à un niveau pratiquement international. Aujourd’hui, avec tous les clubs, la rigueur qui s’impose, la discipline des joueurs de pétanque… tout cela n’est plus à démontrer. Je suis profondément convaincu, dans les années à venir, il y aura plus d’organisation de compétitions. Et le niveau va être plus performant. J’ai vu des boulistes à un niveau quasiment international. J’ai grand espoir que l’année 2019 sera encore une très grande année de pétanque. Nous verrons encore d’autres talents au côté des joueurs confirmés, des anciens qui vont certainement continuer de tenir la baraque et qui montreront que l’expérience est toujours présente dans ce Sport.

Pour l’année 2019, quelle sera la touche spéciale pour que le Bénin s’impose sur le plan international ?

Ce qui manque au sport boule au Bénin, c’est un peu plus de moyens. Je vais donc inviter tous les Béninois qui pourraient s’intéresser à la pétanque d’essayer de soutenir un peu plus ce sport pour une certaine professionnalisation au même titre que le football ou autres sports. Dès que nous aurons un peu plus de moyens, nous saurons comment encadrer les jeunes mais aussi les anciens, les expérimentés qui soutiendront aussi les jeunes. C’est une question de moyens. A cet effet, j’invite les amis qui me reconnaîtront et qui sont les passionnés de la pétanque de venir massivement donner un coup de pousse à ce sport qui nécessite, par seulement aux jeunes, de l’endurance, de l’intelligence de jeu, de l’adresse, de l’endurance physique… Par rapport à tout ça, je dirai à mes amis qui me reconnaîtront et aussi d’autres personnes qui pourraient s’intéresser un peu plus à la pétanque de soutenir financièrement à travers le sponsoring. Car, dans la mise à disposition de tout moyen, cela pourrait également aider les jeunes à développer ce sport. Pour que, justement les années à venir, qu’on soit sacré champion du monde. Je sais que nous en sommes capables. Puisque, nous avons des talents-chou, nous avons des joueurs d’expérience incroyable et le niveau n’est plus à démontrer au Bénin.

Un dernier mot pour clore cet entretien…

Je dirai vive la pétanque, vive tous les clubs, vive tous les licenciés en pétanque à Cotonou en particulier et dans tout le Bénin en général. Et j’espère qu’à l’avenir, nous aurons beaucoup plus de sponsoring pour soutenir ce sport. Je vous remercie.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Ce site utilise les cookies pour améliorer votre expérience. Êtes-vous d'accord ? Vous pourrez le désactiver à tout moment. Accepter Lire la suite